chat > Affections urinaires

Calculs urinaires, urolithiases chez le chat… Qu'est-ce que c'est ?

Les troubles urinaires peuvent avoir de nombreuses causes mais l’hypothèse d’un calcul présent dans les voies urinaires est toujours envisagée en priorité par le vétérinaire.

Les calculs sont des petits « cailloux » formés surtout par l’agglomération de différents minéraux présents dans l’urine. Leur composition peut varier en fonction de l’âge du chat, de son alimentation, de sa race, etc.

La composition des calculs dépend de celle de l’urine

La probabilité de formation d’un calcul dépend beaucoup de la concentration urinaire en minéraux précurseurs des calculs. Comme le sucre arrête de se dissoudre quand on en ajoute trop dans une tasse de café, les minéraux finissent par se déposer dans les voies urinaires quand ils sont présents en excès. Pour limiter le risque de formation de calcul, il faut donc viser une dilution maximale de l’urine, en encourageant le chat à boire.

Quand un chat souffre de calculs urinaires, on dit qu’il est atteint d’urolithiase (« litho » = pierre). Si les calculs sont gros, ils peuvent perturber voire empêcher l’écoulement normal de l’urine.

Calculs de struvite

Dans les années 1970, 80 % des calculs des chats étaient composés d’une association de phosphates, de magnésium et d’ammoniac, appelée struvite. A cette époque, les croquettes pour chats ont été incriminées parce que certaines contenaient beaucoup de magnésium, précurseur des struvites.

La formulation des aliments pour chats a beaucoup évolué et aujourd’hui, certains aliments secs contribuent au contraire à la prévention des calculs. Les aliments pour chats sont majoritairement acidifiés : en dessous d’un pH de 6,5, la formation des cristaux de struvite devient en effet impossible. En conséquence, la fréquence des urolithiases a beaucoup diminué et les calculs de struvite sont impliqués dans moins d’un cas sur deux1.

Calculs d’oxalate de calcium

Les calculs d’oxalate de calcium représentent environ 45 % des cas d’urolithiases félines1. A la différence des struvites, les calculs d’oxalate se développent plus facilement dans une urine acide. Le fait qu’ils soient devenus plus courants depuis quelques années a donc été relié à l’acidification généralisée des aliments chats. Il n’est cependant pas question de revenir en arrière, sinon les calculs de struvite réapparaîtront ! L’acidification doit simplement être moins marquée chez les chats à risque, soit ceux qui ont déjà fait des calculs d’oxalate, pour prévenir les récidives, et chez les chats âgés, les plus exposés aux calculs d’oxalate de calcium.

Autres types de calculs

Les autres types de calculs (urate, xanthine, cystine, phosphate de calcium) ont toujours été très minoritaires par rapport aux précédents.

Les calculs d’urate représentent environ 5 % de l’ensemble des calculs mais certaines races pourraient être plus à risque que d’autres, surtout le Mau égyptien mais aussi le siamois et le birman. Chez le Mau égyptien, le risque de présenter un calcul d’urate serait multiplié respectivement par 118 par rapport aux autres chats2.

 

Votre vétérinaire est votre meilleur conseiller

Lorsque des calculs sont mis en évidence par le vétérinaire, ils doivent être envoyés à un laboratoire spécialisé pour permettre leur identification car le traitement et la prévention des récidives varient selon le type de calcul en cause.

 

Références

1 - Halbasan H et al. Risk factors for urate uroliths in cats. J Am Vet Med Assoc 2012; 240: 842-847.

2 - Appel SL et al. Feline urate urolithiasis. Can Vet J 2010; 51: 493-496.

 

> Découvrez la gamme Troubles urinaires

alimentation chat troubles urinaires

Les cystites et les calculs urinaires comptent parmi les affections les plus fréquentes et se traduisent par des symptômes variés : le chat passe plus de temps dans sa litière, se fait longuement sa toilette en région génitale, coloration rosée des urines révélant la présence de sang, etc.

En savoir plus sur la gamme Troubles urinaires