chien > Affections urinaires

Calculs urinaires, urolithiases... Qu'est-ce que c'est ?

Calculs urinaires, urolithiases... Qu'est-ce que c'est ?

Des calculs urinaires se forment fréquemment dans la vessie des chiens. Ils sont très irritants pour les voies urinaires et peuvent considérablement perturber le comportement du chien. Dans certains cas, les calculs provoquent même une obstruction, empêchant l’écoulement de l’urine.

Les calculs sont des petits « cailloux » formés par l’agglomération de différents minéraux présents dans l’urine. Quand un chien souffre de calculs urinaires, on dit qu’il est atteint d’urolithiase (« litho » = pierre). Le risque de formation et la composition des calculs varient en fonction de l’âge du chien, de sa taille, de sa race, de son alimentation, des médicaments qu’il peut recevoir, etc.

Plusieurs types de calculs existent chez le chien

Les deux types de calculs les plus fréquemment observés chez le chien sont les phosphates ammoniaco-magnésiens (appelés struvite) et l’oxalate de calcium : 46 % des cas d’urolithiase seraient dus aux struvites et 41 % aux oxalates1. Au fil des années, on note cependant une diminution de la proportion des struvites au profit des oxalates.

Calculs de struvite

Les calculs de struvite peuvent se former dans l’urine quand celle-ci est riche en précurseurs minéraux, en particulier en magnésium, et que l’urine n’est pas assez  acide.

Chez le chien, une infection urinaire est souvent le facteur déclenchant des calculs de struvite : en effet, la multiplication de certaines bactéries est capable de modifier le pH urinaire et de créer des conditions propices à la cristallisation minérale. Les calculs de struvite sont plus fréquents chez les femelles que chez les mâles, sans doute parce qu’elles sont plus souvent victimes d’infection urinaire.

Les struvites concernent plutôt les chiens jeunes : 55 % des cas sont observés chez des chiens de moins de 7 ans.2

Calculs d’oxalate de calcium

Le « portrait robot » du chien menacé par les calculs d’oxalate est un chien plutôt d’âge mûr (8,7 ans en moyenne) et de sexe mâle (68 % dont 77 % de chiens stérilisés)3.

Autres types de calculs

  • Les calculs d’urate représentent environ 5 % des cas3
  • La part des calculs de cystine est d’à peu près 1 %3
  • Les calculs de xanthine représenteraient environ 2% des cas mais ils apparaissent surtout lors de l’administration de certains médicaments, en particulier lors du traitement de la leishmaniose, une maladie parasitaire canine endémique en région méditerranéenne mais dont la zone d’extension s’accroît de plus en plus3
  • Enfin, certains chiens présentent parfois des calculs de phosphate de calcium ou de silice mais ces cas restent exceptionnels

 

Votre vétérinaire est votre conseiller

Lorsque des calculs sont mis en évidence par le vétérinaire, ils doivent être envoyés à un laboratoire spécialisé pour permettre leur identification car le traitement et la prévention des récidives varient selon le type de calcul en cause.

 

Références

1 – Okafor CC et al. Risk factors associated with struvite urolithiasis in dogs evaluated at general care veterinary hospitals in the United States. J Am Vet Med Assoc 2013; 243: 1737-1745.

2 - Low WW et al. Evaluation of trends in urolith composition and characteristics of dogs with urolithiasis: 25,499 cases (1985–2006). J Am Vet Med Assoc 2010; 236: 193-200.

3 – Lulich JP et al. Recent shifts in the global proportions of canine uroliths. Vet Rec 2013; 172: 363.

 

> Découvrez la gamme Troubles urinaires

alimentation chien troubles urinaires

Les cystites et les calculs urinaires comptent parmi les affections les plus fréquentes et se traduisent par des symptômes variés : le chien urine plus souvent et en petites quantités, coloration rosée des urines révélant la présence de sang, se lèche régulièrement la région génitale, etc.

En savoir plus sur la gamme Troubles urinaires