chien > Affections urinaires

Prévention des troubles urinaires : rôles clés de l'abreuvement et de l'alimentation

Tout ce qui prédispose le chien à se déshydrater (climat chaud, abreuvement insuffisant, exercice physique) peut favoriser l’apparition de calculs urinaires. De même, un chien qui vit à l’intérieur et qui n’est pas sorti assez souvent est exposé au risque de calculs, car l’urine séjourne trop longtemps dans la vessie.

Un chien appartenant à une race à risques (petits chiens surtout) ou qui a déjà présenté des calculs urinaires doit être encouragé à boire, pour obtenir une urine la plus diluée possible. Si le chien urine fréquemment, il évacue en même temps les minéraux pouvant être à la base de la formation des calculs.

Donner envie à votre chien de boire

Un chien boit en moyenne 50 à 70 ml d'eau par kg et par jour, soit environ 1 L pour un chien de 15 kg. Mais en été, un chien peut facilement boire jusqu’à 100 ml d’eau/kg/jour.

De l’eau claire doit être disponible en permanence, à l’intérieur et à l’extérieur de la maison si le chien sort librement. Renouvelez-la au moins une fois par jour, plus même s’il fait chaud. Multipliez les points d’eau si plusieurs chiens vivent ensemble. Choisissez des gamelles en verre, en métal ou en porcelaine plutôt que du plastique qui s’imprègne trop des odeurs.

Si vous vous absentez et que vous ne pouvez pas renouveler l’eau facilement, il existe des fontaines à eau qui permettent de laisser en permanence de l’eau fraîche à la disposition du chien.

Choisir un aliment qui encourage le chien à boire

Les croquettes pour chiens peuvent être formulées de manière à encourager le chien à boire. Le simple fait d’augmenter légèrement la teneur en sel (chlorure de sodium) suffit pour pousser le chien à boire et donc à uriner plus.

Un aliment en conserve contient en moyenne 80 % d’eau c’est pour cela qu’on les appelle des « aliments humides ». Leur consommation peut être recommandée chez les chiens qui ont déjà présenté des épisodes de calculs à répétition, surtout lorsqu’il s’agit de calculs d’oxalate de calcium.

Autre solution : réhydrater les croquettes avant de les distribuer pour permettre à votre chien de s’hydrater en mangeant.

Choisir un aliment qui limite la formation de calculs

En règle générale, un aliment à haute digestibilité favorise la dilution de l’urine : en effet, si l’aliment est peu digestible, le volume de selles produites est important et beaucoup d’eau est éliminée par voie fécale, ce qui limite automatiquement le volume urinaire.

Pour les chiens prédisposés aux calculs de struvite, la distribution d’un aliment qui acidifie légèrement l’urine aide à prévenir la formation de cristaux.

Pour les chiens prédisposés aux calculs d’urate (ex : dalmatien), la limitation du taux de protéines dans l’aliment permet de faire baisser le risque de calculs. Les aliments riches en purines, précurseurs de l’urate, doivent être évités : abats (cœur et foie), poissons et levures.

 

Votre vétérinaire est votre meilleur conseiller

Votre vétérinaire pourra vous aider à bien choisir le régime alimentaire de votre chien, en fonction de ses facteurs de risque vis-à-vis de ces affections urinaires (âge, race, mode de vie, antécédents…).

 

> Découvrez la gamme Troubles urinaires

alimentation chien troubles urinaires

Les cystites et les calculs urinaires comptent parmi les affections les plus fréquentes et se traduisent par des symptômes variés : le chien urine plus souvent et en petites quantités, coloration rosée des urines révélant la présence de sang, se lèche régulièrement la région génitale, etc.

En savoir plus sur la gamme Troubles urinaires