chat > Autres maladies chat

La dégénérescence des facultés mentales chez le chat

dégénérescence chat

Des signes à ne pas négliger

On parle de vieillissement pathologique quand le chat perd ses repères dans son environnement habituel : il semble désorienté, il déambule sans but, il lui arrive d’uriner en dehors de sa litière parce qu’il ne sait plus où elle est, il miaule la nuit sans raison apparente, il devient irritable …

Un examen vétérinaire complet est nécessaire pour dépister une éventuelle affection neurologique et faire le bilan de l’état de santé du chat. Sans parler de véritable maladie d’Alzheimer, le chat âgé peut présenter des lésions cérébrales qui ressemblent à ce que l’on décrit en médecine humaine.

Entretenir les acquis

Pour que le fonctionnement cérébral d’un chat âgé ne décline pas trop vite, il faut être clair dans les signaux qu’on lui envoie pour faciliter sa compréhension. Le fait de récompenser une conduite positive (ex : éliminer dans la litière) permet de renforcer ce comportement quand il a tendance à être oublié. L’environnement doit rester le plus stable possible pour ne pas faire subir de stress inutile au chat.

Penser aux antioxydants

Le stress oxydatif intervient beaucoup dans les mécanismes de vieillissement. Les radicaux libres sont naturellement produits au cours de la respiration : ce sont des particules qui bombardent en permanence les membranes cellulaires et qui finissent par tuer les cellules. Le cerveau est très riche en graisses et il est particulièrement sensible aux effets toxiques des radicaux libres.

Des études ont montré qu’une alimentation enrichie avec des antioxydants (vitamine E et C, bétacarotène, flavanols de thé vert, etc.) permet d’aider efficacement le chat à freiner la dégénérescence cellulaire, en particulier au niveau cérébral. Ces nutriments sont d’autant plus intéressants qu’ils sont donnés assez tôt dans la vie du chat. Une fois les lésions installées et évoluées, la nutrition a moins de chance d’être efficace.

Des traitements existent

Certains médicaments peuvent aussi aider à ralentir le processus de dégénérescence du système nerveux. Chez le chat, plusieurs études témoignent de leurs effets favorables. Dans certains cas, les vétérinaires choisissent même de prescrire  des anxiolytiques ou des antidépresseurs. N’hésitez pas à consulter votre vétérinaire à propos du comportement de votre chat.

Si la frontière entre vieillissement physiologique et vieillissement pathologique est difficile à établir, diverses solutions médicales et nutritionnelles sont disponibles pour tenter de ralentir le processus de dégénérescence du système nerveux.

Découvrez nos aliments adaptés pour chat