chien > Autres maladies chien

La dégénérescence des facultés mentales chez le chien

dégénérescence des facultés mentales chien

Des symptômes proches de ceux rencontrés chez l’homme 

Un grand nombre de chiens âgés perdent le sens de l’orientation, cherchent des objets qui n’ont pas changé de place, ne reconnaissent plus toujours leur entourage… Leur sommeil est perturbé, ils déambulent la nuit dans la maison et certains chiens oublient les interdits (ils vont là où ils savent pourtant que c’est interdit). Des comportements agressifs peuvent aussi apparaître chez un chien jugé très gentil auparavant.

L’ensemble de ces anomalies constitue ce qu’on appelle communément « la démence sénile ». Son importance est sous-évaluée car les propriétaires considèrent souvent ces troubles comme normaux chez un chien âgé.

Entretenir les acquis 

Il faut entretenir l’apprentissage en répétant très souvent les ordres acquis, être clair dans les signaux envoyés au chien pour faciliter sa compréhension et renforcer toutes les conduites positives. Une routine journalière est impérative : l’environnement doit être modifié le moins possible. Il est souhaitable de sortir le chien plus souvent mais moins longtemps.

Les antioxydants jouent un rôle important 

L’alimentation contribue à entretenir la résistance du chien au stress oxydatif, cette agression continue des cellules par les radicaux libres, les substances responsables de phénomènes d’oxydation à l’intérieur des cellules. Les vitamines E et C, la lutéine, le béta-carotène, les flavanols de thé vert (…) partagent la même propriété : ces nutriments s’opposent tous à l’action des radicaux libres. Il a été prouvé qu’ils contribuent à freiner la dégénérescence cellulaire à de multiples niveaux dans l’organisme.

L’obésité contribue à intensifier le stress oxydatif : maintenir un chien à son poids de forme contribue à limiter les dégâts occasionnés par les radicaux libres.

Des traitements existent 

Comme chez l’homme, les troubles comportementaux sont liés au dépôt d’une substance anormale dans le cerveau, qui accélère la perte des neurones : 50 % des chiens de plus de 15 ans présentent ce type de lésions. Le cerveau ne reçoit plus assez d’énergie et d’oxygène pour fonctionner normalement. Les hormones sexuelles jouent probablement un rôle protecteur car les lésions apparaissent plus tard chez les animaux non stérilisés.

Le traitement médical de la sénilité chez le chien vise donc en particulier à stimuler l’approvisionnement du cerveau en glucose et en oxygène. Des médicaments spécialement développés pour le chien existent, que votre vétérinaire pourra éventuellement prescrire à votre chien.

Les aliments pour chiens seniors doivent prendre en compte le vieillissement cérébral. Les nutriments susceptibles de ralentir la dégénérescence cérébrale sont d’autant plus actifs qu’ils sont donnés assez tôt dans la vie du chien.

Ref : Root Kustritz MV. Determining the optimal age for gonadectomy of dogs and cats. J Am Vet Med Assoc 2007 ; 231: 1665-1675

 Découvrez nos aliments chiens