chien > Bon à savoir

« Chiots à vendre » : Les points importants à vérifier avant de répondre à une annonce…

Conseil-avant-achat-chiots

De nombreux futurs propriétaires de chiots consultent en priorité les sites d’annonces dans la presse ou sur internet. Sachez que le contenu de ces annonces est soumis à des règles qu’il faut connaître afin de vérifier si elles sont respectées.

 

Les règles ci-dessous s’appliquent à toutes les offres de cession de chiots, quel que soit le support de diffusion, le type de cession (gratuite ou onéreuse) et le statut du vendeur : éleveur professionnel, particulier, association de protection animale, etc.

 

Informations à propos du vendeur

Si l’éleveur est professionnel, le numéro SIRET de l’entreprise doit être mentionné dans l’annonce.

A défaut, le mot « particulier » doit obligatoirement figurer, ainsi que le numéro d’identification des chiots à vendre (ou le numéro d’identification de la mère), ainsi que le nombre de chiots que comptait la portée. Les mentions telles que "éleveur amateur" ou "élevage familial" n’ont aucune valeur juridique.

 

Informations à propos du chiot

Un chiot ne peut pas être vendu s’il est âgé de moins de 8 semaines. Consultez notre article "Accueillir votre chien chez vous".

Le chiot doit obligatoirement être identifié, soit par tatouage, soit par puce électronique.

La mention « de race X » n’est autorisée que si l’animal est inscrit au Livre des Origines Français (LOF), reconnu par le ministre chargé de l’Agriculture. L’inscription au LOF des parents du chiot ne suffit pas pour justifier la mention « de race X ». En l’absence d’inscription au LOF, on peut cependant préciser que l’animal ressemble à un chien d’une race particulière (ex : chiot « de type » ou « d’apparence » Yorkshire).

 

Les chiens dits « d’attaque » sont interdits à la vente

Aucune annonce pour la vente ou la cession à titre gratuit d'un chien appartenant à la liste des chiens de première catégorie (établie par le ministère de l’Agriculture) ne peut être diffusée. Rappelons qu’il s’agit de chiens non-inscrits au LOF mais qui ressemblent morphologiquement aux races suivantes : Staffordshire terrier (anciennement appelé : American Staffordshire terrier) ou "pit-bulls", mastiff (ou "boerbull") et tosa.

 

Pas d’obligation de vaccination mais…

La cession doit s’accompagner de la délivrance d’un certificat vétérinaire. Celui-ci mentionne les dernières vaccinations reçues par l’animal (découvrez à quoi sert la vaccination de votre chien) le numéro d’inscription au LOF, le numéro de passeport, etc.

Contrairement à une idée fausse, aucune vaccination n’est cependant exigible lors de la vente d’un chiot, sauf si l’animal est importé de l’étranger ou est issu d'un département officiellement déclaré infecté par la rage.

 

Rappelons qu’il est interdit de donner ou vendre des chiots sur les foires ou les marchés s’ils ne sont pas spécifiquement consacrés aux animaux. La vente à la sauvette sur la voie publique est évidemment interdite aussi. Ces mesures visent à protéger le bien-être des chiots et à décourager les importations illégales. Les animaux vendus dans ces conditions peuvent de plus provenir parfois de pays où sévit la rage.

Enfin, demandez conseil à votre vétérinaire qui pourra également vous indiquer si des chiots à adopter sont disponibles dans sa clientèle ou qui saura vous orienter, dans votre région, vers un éleveur dans le cas où vous vous orienteriez vers l’achat d’un chiot.


EN SAVOIR PLUS SUR NOS ALIMENTS