chien > Bon à savoir

L'exercice physique chez le chien

exercice physique chien

Vous surveillez attentivement ce que mange votre chien : c’est bien, vous contrôlez ainsi que son poids reste stable. En revanche, prenez-vous le temps de lui faire faire suffisamment d’exercice ? Bouger est en effet essentiel pour qu’il conserve une silhouette idéale !

Contrairement à une idée fausse, l’exercice physique ne fait pas maigrir un chien mais il permet d’entretenir, voire de développer les muscles. Le tissu musculaire étant beaucoup plus consommateur d’énergie que la masse grasse, il permet à l’animal de brûler facilement ses calories plutôt que de les mettre en réserve sous forme de tissu adipeux.

L’activité physique augmente peu les dépenses énergétiques

Le besoin énergétique lié à l’effort est proportionnel à la distance parcourue et aux accélérations fournies par le chien mais il ne faut pas le surestimer. A moins que vous n’entraîniez votre chien à courir sur de très longues distances ou à garder des troupeaux, n’augmentez pas sa ration sous prétexte qu’il fait de l’exercice tous les jours.

Par exemple, un chien de 20 kg qui fait un parcours d’agility de 200 m en sautant plusieurs obstacles dépense environ 11 kcal* ! Par rapport à son besoin énergétique d’entretien de 1230 calories par jour, la différence est négligeable. Même si le chien fait 4 parcours dans la journée, il n’augmente son besoin énergétique de base que de 3,5 %*. Cela n’a rien à voir avec un chien de traîneau qui doit manger 2 à 3 fois plus de calories quand il est entrainé pour courir sur la neige pendant plusieurs dizaines de kms !

L’exercice physique est bénéfique au moral du chien

Le travail musculaire est une chose mais la dépense calorique s’accroît aussi pendant la phase d’excitation du chien avant de sortir. Un chien enthousiaste à l’idée d’aller courir ou jouer avec son maître dépense des calories bien avant de commencer les exercices ! Si un parcours d’agility est relativement peu exigeant en calories, une journée entière passée à l’extérieur pour un concours, avec des phases d’échauffement, de jeu et de récupération peut en revanche augmenter sa dépense énergétique normale de 10 à 20 %.

Sports canins : un grand choix existe

Et si vous décidiez de commencer une nouvelle activité avec votre chien ? Il existe de nombreux sports canins accessibles aux chiens de tout format : sans envisager d’emblée de faire de la compétition (mais peut-être vous prendrez-vous au jeu !), vous pourriez essayer de pratiquer l’agility, le canicross, le vélocross, le flyball, le flydisc (…) sans parler de la pulka et du ski-joring si vous habitez une région régulièrement enneigée.

Toutes ces disciplines sont en plein essor et il serait étonnant que vous ne trouviez pas un club pas trop loin de chez vous qui vous initie à l’une ou l’autre de ces activités.

Soyez vigilant

Les séances de travail ne doivent pas être trop longues. Si vous commencez par demander l’impossible à votre chien, il se découragera très vite ! C’est pourquoi il est conseillé de pratiquer les sports canins dans des clubs où des personnes expérimentées peuvent vous apprendre les bases de l’entraînement sportif.

*Coley Marion. La préparation physique du chien d'agility. Thèse de doctorat vétérinaire, Alfort, 2012.