chien > Bon à savoir

La flore digestive : à la base de la santé humaine et animale

flore-digestive

Dès le 5e siècle av. JC, le médecin grec Hippocrate avait résumé l’importance de l'alimentation : « Que ton alimentation soit ta première médecine ».

En médecine humaine, les exemples ne manquent pas pour illustrer à quel point la santé dépend de l’équilibre alimentaire : obésité, diabète, maladies cardio-vasculaires, problèmes dermatologiques et même certains cancers, toutes ces maladies sont étroitement liées à la nutrition, qu’il s’agisse de les prévenir ou de les traiter. Il en est de même en médecine vétérinaire.

 

La flore digestive, un 2ème cerveau pour le chien ?

Les recherches en médecine humaine prouvent de plus en plus que l’équilibre de la flore bactérienne qui peuple notre tube digestif est primordial pour la santé de tout l’organisme. Chez le chien, 1 g de contenu intestinal contient 100 à 1000 milliards de bactéries !

La flore intestinale est évidemment indispensable à la digestion mais elle régule aussi notre capacité à nous défendre contre les infections : 70 % des cellules du système immunitaire sont situées dans le tube digestif. Même notre comportement est influencé par la flore digestive, par l’intermédiaire de neurotransmetteurs qui font communiquer l’intestin avec le cerveau.

Au sein de cette flore bactérienne, coexistent des bactéries dites « bénéfiques » et d’autres qui peuvent devenir dangereuses si elles se multiplient trop. Il est primordial de protéger les bonnes bactéries pour éviter que les autres ne prolifèrent. Deux stratégies sont utilisables : favoriser le développement des bonnes bactéries grâce une alimentation adaptée ou apporter tous les jours des quantités importantes de ces bactéries dans l’intestin.

 

Des prébiotiques pour nourrir les bonnes bactéries

Toutes les bactéries ne « mangent » pas la même chose : les bactéries potentiellement bénéfiques pour la santé sont particulièrement friandes de certaines fibres issues de végétaux particuliers. Chez l’homme comme chez l’animal, les nutritionnistes encouragent donc la consommation de ces fibres, qu’on appelle des probiotiques parce qu’elles stimulent le développement des ces bactéries. On les trouve sous forme concentrée dans la pulpe de betterave, la racine de chicorée, certaines levures…

Chez l’homme, les prébiotiques sont particulièrement bénéfiques pour plusieurs types de maladies : affections du côlon, diabète sucré, obésité, ostéoporose… Chez le chien, ils permettent d’améliorer la tolérance digestive dans de nombreux cas.

 

Apport direct de bactéries dans l’intestin du chien ?

Il peut être intéressant d’essayer d’obtenir les mêmes effets en apportant directement les bactéries dans l’intestin. Ces dernières sont appelées des probiotiques. Chez l’homme, des probiotiques sont utilisés pour améliorer la tolérance au lactose, prévenir les diarrhées lors de traitement antibiotique, améliorer le  syndrome du « côlon irritable », etc. Ce domaine de recherche est en plein développement chez le chien aussi, en particulier pour aider à gérer les situations de stress : sevrage, voyage, déménagement, changement alimentaire, etc.

Les chiens étant dépendants de nous pour leur alimentation, n’hésitons pas à leur donner des aliments qui contiennent tous ces éléments bénéfiques pour leur santé !

Découvrez nos aliments adaptés pour chien