chien > Bon à savoir

Souscrire un contrat d’assurance-santé pour mon chien : quand et pourquoi le faire ?

assurance-sante-chien-pourquoi

Combien vous coûte le suivi vétérinaire de votre chien chaque année ? Avez-vous déjà renoncé à le faire opérer ou soigner parce que cela coûtait trop cher ? Savez-vous qu’en vieillissant, un animal a souvent besoin de médicaments pour améliorer sa qualité de vie ?

 

Une assurance santé peut parfois sauver la vie d’un chien quand les dépenses exigées pour le soigner dépassent notre budget. En Suède, le pourcentage d’animaux assurés dépasse 80 % mais en France, il est inférieur à 5 %. Pourtant, en matière d’assurance animale, l’offre est de plus en plus « sur mesure ».

 

Quand assurer son chien ?

Assurer son animal n’est intéressant que s’il est jeune : idéalement moins de 5 ans et dans tous les cas moins de 10 ans. Dans tous les cas, renseignez-vous sur l’évolution des primes et des garanties dans le temps : les primes annuelles ne doivent pas augmenter avec l’âge du chien. Les remboursements ne doivent pas non plus diminuer quand le chien vieillit, puisque c’est le moment où il a généralement le plus besoin d’un suivi vétérinaire !

 

Quels sont les critères d’exclusion ?


Les critères d’exclusion varient avec les sociétés d’assurance.

Les frais liés à la reproduction (ex : césarienne) ainsi que les conséquences d’une maladie héréditaire (ex : dysplasie de la hanche) ne sont pas toujours couverts. Si le chien a nécessité des soins avant la souscription du contrat, les dépenses éventuelles liées à cet événement ne seront probablement pas remboursées non plus. Sauf clause particulière, il en est de même pour les frais liés aux opérations à but esthétique (ex : prothèses dentaires).

 

Quels sont les risques assurables ?

Plusieurs types de garanties sont proposés et le choix se fait bien sûr en fonction du budget disponible.

- Remboursement des frais chirurgicaux - Vérifiez bien qu’en dehors du prix de l’intervention elle-même, les frais annexes sont également couverts : consultation, analyses, examens radiologiques ou échographiques, hospitalisation, etc. La couverture « accident » peut faire l’objet d’un contrat à part entière.

- Couverture des frais médicaux - Si votre chien a une peau fragile et qu’il présente des problèmes cutanés à répétition, ce type de garantie peut par exemple s’avérer utile. L’aliment dit diététique acheté chez votre vétérinaire peut parfois être pris en partie ou en totalité en charge.

- Les dépenses « préventives » - Vaccinations, vermifuges, détartrage (…), ces dépenses sont rarement remboursées et même les contrats « tout compris » fixent un plafond annuel assez bas.

Certains contrats offrent aussi une assistance au cas où vous seriez momentanément incapable de vous occuper de votre chien : ses frais de pension peuvent alors être pris en charge.  Enfin, si votre chien décède, des options complémentaires peuvent inclure l’euthanasie et l’incinération de l’animal dans les dépenses remboursables.

 

Demandez conseil à votre vétérinaire qui pourra vous éclairer sur les assurances en santé animale. Enfin, comme pour n’importe quel contrat d’assurance : lisez bien toutes les lignes du contrat avant de souscrire !

 

EN SAVOIR PLUS SUR NOS ALIMENTS