chien > Bon à savoir

L’identification canine, carte d’identité du chien

L'identification canine

Le tatouage

Tatouer un numéro en face interne de l’oreille ou de la cuisse reste un mode d’identification accepté pour les animaux qui ne sortent pas de France. Cette pratique ne cesse cependant de régresser car elle présente plusieurs inconvénients.

  • Le tatouage est douloureux et nécessite une anesthésie générale de l’animal.
  • La lisibilité des caractères s’estompe au fil des années et certaines personnes sans scrupules n’hésitent pas à mutiler l’animal pour faire disparaître le tatouage.

La puce électronique

C’est le moyen le plus moderne d’identification. Il s’agit d’implanter sous la peau de l’animal, à l’aide d’une seringue, une micro-puce de la taille d’un grain de riz. La pose d’une puce est indolore pour le chien et c’est un moyen d’identification infalsifiable. Elle contient un code qui n’appartient qu’à votre chien. Celui-ci est noté sur la carte d’identification remise par votre vétérinaire et enregistré dans un fichier national. L’identification par puce électronique est obligatoire pour franchir les frontières.

Les nouvelles générations de puces électroniques contiennent également des informations à propos du statut vaccinal de votre chien.

La puce, concrètement :

  • Elle ne nécessite pas d’anesthésie pour être posée.
  • Son code est composé de 15 chiffres. Ce code permet à une personne munie d’un lecteur spécial de savoir d’où vient l’animal. La base de données dans laquelle est enregistré ce code est accessible 24h/24 sur www.animaldata.com. Le système est en liaison avec plus de 50 bases de données européennes.

Tatouage et puce électronique ne sont pas incompatibles : vous pouvez parfaitement faire poser une puce à votre animal alors qu’il est déjà tatoué.