chat > Bon à savoir

Mieux comprendre le comportement de mon animal

Mieux comprendre le comportement de mon chat et de mon chien

Mieux comprendre le comportement de mon chien

« Mon chien est agressif envers les gens »

Il faut toujours s’inquiéter si un chien gronde, grogne ou aboie envers quelqu’un de manière agressive. Selon une enquête récente

  • 7 % des propriétaires remarquent que leur chien présente des signes d’agression envers les inconnus,
  • 5 % observent de l’agressivité lors des promenades et
  • 3 % des chiens se montrent parfois agressifs envers les membres de la famille.

Ces manifestations sont moins fréquentes chez les chiens stérilisés. Avoir fréquenté des « écoles du chiot» permet aussi de prévenir les comportements agressifs.

« Mon chien est déprimé depuis la mort d’un autre animal »

Selon une étude australienne, 75 % des chiens manifestent des signes de tristesse lors du décès d’un compagnon : ils mangent moins, dorment plus, restent plus silencieux… Chez le chien et le chat, les modifications sont plus marquées quand le décès concerne un congénère.

« Mon chien bâille après moi ! »

Lorsque son propriétaire bâille, le chien a tendance à l’imiter. C’est moins vrai quand il s’agit d’un étranger. Le chien répond aussi moins bien quand l’homme fait semblant de bâiller que lorsque le bâillement est spontané!

« Mon chien a peur des feux d’artifice »

Une enquête a montré que 46 % des chiens et chats manifestent une frayeur suffisamment intense pendant un feu d’artifice pour que le propriétaire le remarque. Les chiens montrent des signes de peur évidents tandis que les chats préfèrent se cacher. Plus l’exposition au bruit est fréquente, plus la durée des épisodes de peur augmente.

« Que faire avant de laisser mon chien seul ? »

  • Sortez-le juste avant pour qu’il fasse ses besoins et se dépense un peu.
  • Partez sans rien dire ou faire de particulier à son égard.
  • Laissez-lui des jouets adaptés aux chiens, pour le distraire.
  • Cachez un distributeur de croquettes dans la maison pour qu’il s’occupe à le chercher.

 

Mieux comprendre le comportement de mon chat

« Sachez décrypter le langage corporel du chat»

Devant un chat qui ronronne, 65 % des propriétaires pensent que c’est parce qu’il est content (alors que le chat peut aussi ronronner quand il est anxieux).

Le port de queue est mal interprété par 76 % d’entre eux : chez un chat, la queue qui bat est synonyme d’excitation, pas de gaieté comme chez le chien. Enfin, 49 % des propriétaires ignorent qu’un léchage compulsif des lèvres peut indiquer un état de stress.

« Une chatte ne peut pas avoir de chatons avant l’âge d’un an » : FAUX

Mises à part les races tardives, comme les chattes de grand format (Maine Coon, Chat des forêts norvégiennes, Persans), une chatte peut être particulièrement précoce : une gestation peut être observée dès l’âge de 4 mois ! Les premières chaleurs surviennent souvent au tout début du printemps, même si la chatte est née au dernier trimestre de l’année précédente. Il est recommandé de faire stériliser une chatte avant ses premières chaleurs. De très nombreuses gestations démarrent en effet dès l’apparition de la puberté, lorsque la jeune chatte échappe à la surveillance de ses propriétaires.

« Mon chat âgé urine en dehors de sa litière »

Il est d’abord toujours très important de veiller à la propreté du bac à litière et de respecter les habitudes du chat. Plus il vieillit, moins il aime le changement ! De nombreuses raisons peuvent ensuite favoriser la malpropreté. Consultez votre vétérinaire pour vérifier l’état de santé de votre chat et parlez-lui de ce qui vous semble anormal :

  • douleur à la miction,
  • présence de sang dans l’urine,
  • difficultés de déplacement,
  • etc.

Un chat âgé peut avoir du mal à enjamber le bord du bac à litière s’il est trop haut.

La malpropreté peut aussi être expliquée par plusieurs causes : insuffisance rénale, infections urinaires, dégénérescence... Votre vétérinaire saura faire le bon diagnostic.

« Deux chats, c’est mieux qu’un seul »

Ne croyez pas que votre chat a forcément besoin de compagnie. Même si les chats ont l’habitude de gérer leurs conflits en silence, un nouveau chat est plus souvent une source de problème que de plaisir pour les deux individus en présence.

Dans tous les cas, permettez à vos chats de s’isoler : aménagez des cachettes, installez au moins un bac à litière par chat, donnez-leur à manger et à boire dans des bols séparés, etc. Consultez un vétérinaire si vos chats ne vivent pas paisiblement ensemble. Des traitements existent pour améliorer la situation.

Votre vétérinaire est là pour vous aider à prendre soin de votre animal. N’hésitez pas à lui demander conseil en matière de comportement.