Retour aux articles
Boule de poil chat

L'alimentation comme réponse aux boules de poil du chat

Chez un persan, les poils peuvent atteindre 20 cm à certains endroits et mis bout à bout, l’ensemble des poils représenteraient une distance supérieure à 300 km ! De quoi suivre votre chat à la trace dans la maison lors des mues, quand il renouvelle son pelage de fond en comble !

Les chats à poil long sont les plus enclins à souffrir de la présence de boules de poils dans leur tube digestif, à cause de l’ingestion d’une quantité excessive de poils par le toilettage. Outre l’entretien, un brossage quotidien du pelage est indispensable mais une alimentation spécifique peut aussi favoriser l’élimination naturelle de ces poils.

Les boules de poils : elles pèsent sur l’estomac !

Lorsque les poils avalés par le chat s’accumulent dans l’estomac, ils forment alors une pelote ayant souvent la forme d’un cylindre d’environ 4 cm de long et 1cm de diamètre. Cette boule finit par irriter l’estomac du chat qui va vomir cette boule de poils.

Il arrive cependant que la boule de poils ne puisse pas être évacuée « par le haut » et qu’elle reste coincée quelque part dans le tube digestif. Les boules de poils représentent plus d’un tiers des cas de corps étrangers présents dans l’estomac (1). Une occlusion intestinale, heureusement exceptionnelle, peut interrompre totalement le transit. Une intervention chirurgicale est alors la seule issue pour soulager le chat.

Pourquoi mon chat mange t-il de l’herbe ?

Il est probable que l’herbe soit consommée par le chat pour stimuler le transit intestinal et faciliter l’évacuation des poils. L’herbe apporte en effet beaucoup de fibres végétales qui ne sont pas digérées par les enzymes digestives ; elle agit comme une source de « lest » pour le chat.

Plus de fibres pour stimuler le transit

Un chat d’intérieur n’a généralement pas l’occasion de manger de l’herbe comme un chat qui sort, alors il faut que son alimentation quotidienne lui apporte assez de fibres pour lutter contre la constipation favorisée par les poils. Pour lutter efficacement contre la formation de boules de poils, la quantité de fibres doit être au moins doublée par rapport à un aliment standard. Un aliment enrichi en fibres peut augmenter de plus de 70 % la quantité de poils éliminée par voie fécale par rapport à un aliment classique !

La qualité des fibres a une grande importance

Toutes les fibres ne se ressemblent pas ! Elles diffèrent par leur composition chimique, leur capacité à être « digérées » par la flore bactérienne du tube digestif et leur aptitude à fixer l’eau. Toutes ne sont pas également efficaces pour stimuler le transit et lutter contre la constipation du chat.  

Certaines fibres jouent un rôle laxatif particulier : il s’agit de fibres capables de fixer l’eau pour former un gel qui facilite la progression et l’élimination des matières fécales. Les fibres de psyllium, souvent utilisées en médecine humaine, sont également utilisables chez le chat dont le transit est ralenti. Elles ont un effet « lubrifiant ».

Pour que la flore digestive conserve un bon équilibre, il faut aussi fournir des fibres qui servent à nourrir les bactéries de l’intestin (ex : fructo-oligosaccharides, inuline…). Ces fibres sont appelées des « prébiotiques », parce qu’elles « donnent vie » aux micro-organismes.

Enfin, il est intéressant d’apporter aussi de la pulpe de betterave dont les fibres ont une influence positive sur la texture des selles.

 

  1.  Source : l'Encyclopédie de la Nutrition Clinique Féline de Royal Canin, Les maladies digestives du chat, J. Zentek et V. Freiche: p105
POUR ALLER PLUS LOIN
Voir les produits associés

Découvrez les aliments spécialement formulés pour aider à éliminer les boules de poils.

> Voir aussi les conseils vétérinaires