chien > Chez le vétérinaire

Chimiothérapie et radiothérapie : les chiens peuvent parfois en bénéficier

chimiotherapie-chien

Chez l’homme, de nombreux cancers sont aujourd’hui guéris et l’espérance de vie des malades a beaucoup progressé. Le traitement des cancers chez le chien a suivi la même tendance. Outre la chirurgie, la chimiothérapie et/ou la radiothérapie sont aussi couramment pratiquées en médecine vétérinaire.

Le dialogue avec le vétérinaire est primordial dans ce genre de situation mais c’est au propriétaire que revient toujours la décision difficile de soigner ou non son chien, en fonction des bénéfices et des inconvénients à attendre du traitement.

 

Des traitements souvent similaires entre l'homme et le chien

Le cancer du sein chez la femme est un exemple de tumeur dont le traitement peut être très similaire à celui des tumeurs mammaires de la chienne.

Des centres de radiothérapie vétérinaire existent aussi en médecine vétérinaire, où l’animal reçoit un traitement hautement contrôlé. Comme chez l’homme, la radiothérapie cherche à éviter d’irradier les tissus sains avoisinant la tumeur. Dans certains cas, la radiothérapie est réalisée avec une source de rayons qui se déplace à travers un tube, à l’intérieur de la tumeur. Cette technique est plus précise que la radiothérapie par voie externe et plus protectrice pour l’animal.

 

Evaluer le bénéfice pour l’animal

Dans la majorité des cancers du chien, le traitement ne sera pas curatif. On peut seulement espérer allonger l’espérance de vie du chien et améliorer sa qualité de vie. Avant d’entamer le traitement, des examens complémentaires peuvent être effectués pour permettre d’établir un pronostic plus fiable. La présence de métastases assombrit évidemment le pronostic.

Chez des chiens souffrant de tumeurs osseuses, une radiothérapie peut parfois aider à soulager durablement l’animal, notamment les animaux qui ne peuvent pas être amputés.

N’hésitez jamais à poser toutes vos questions au vétérinaire : une telle décision est en effet importante sur le plan affectif et l’aspect financier n’est pas non plus négligeable.

 

Prendre en compte les effets secondaires du traitementchez le chien

Chez l’homme, on ne craint pas d’avoir recours à des traitements très agressifs, avec des effets secondaires importants : le malade sait que sa survie est à ce prix. Chez l’animal, il faut chercher à privilégier la qualité de vie, sans imposer de souffrances inutiles, surtout si l’espérance de vie de l’animal est réduite.

Les effets secondaires varient selon les traitements et le type de cancers en cause : les plus fréquemment rencontrés sont d’ordre digestifs : diarrhées, vomissements, perte d’appétit… Il arrive aussi que les médicaments fassent chuter l’immunité et que des infections se déclarent. Le chien perd rarement ses poils mais l’aspect de son pelage peut-être modifié.

Il ne faut cependant pas surestimer l’importance des effets secondaires d’un traitement anti-cancéreux. De nombreux médicaments sont relativement bien supportés par les animaux. Les vomissements peuvent souvent être prévenus par la prise de médicaments adaptés.