chat > Comportement

L'exercice physique chez le chat

exercice physique chat

Vous surveillez attentivement ce que mange votre chat : c’est bien, vous contrôlez ainsi que son poids reste stable. En revanche, fait-il suffisamment d’exercice ? Bouger est en effet essentiel pour qu’il conserve une silhouette idéale ; c’est particulièrement important pour un chat d’intérieur !

Contrairement à une idée fausse, l’exercice physique ne fait pas maigrir un chat mais il permet d’entretenir, voire de développer ses muscles. Le tissu musculaire étant beaucoup plus consommateur d’énergie que la masse grasse, il permet à l’animal de brûler facilement ses calories plutôt que de les mettre en réserve sous forme de tissu adipeux.

Pour un chat, le jeu est lié à la chasse

Le jeu est naturel chez le chaton mais ce comportement persiste chez l’adulte. Un chat peut jouer toute sa vie, surtout s’il est privé de la possibilité de chasser.

Encouragez votre chat à jouer le plus possible, que vous soyez là ou non ! Un chat est en effet capable de jouer seul s’il dispose de supports adéquats. Il a besoin d’objets qui lui permettent d’extérioriser les trois comportements reliés à l’activité de chasse.

Le jeu du chat et de la souris : une simple balle peut jouer le rôle de la proie. Le chat la guette, la fait rouler, court après, l’agrippe, la fait sauter en l’air, la tient entre ses pattes, la mord et recommence inlassablement ! 

Le jeu de l’oiseau : le chat se dresse pour tenter d’attraper un objet suspendu en l’air.

La pêche : avec sa patte, le chat fait comme s’il cherchait à faire sauter un poisson hors de l’eau.

Enrichir l’environnement des chats adultes

Si un chat d’extérieur est capable de chasser 12 heures par jour, près d’un quart des chats vivent en appartement, dans un environnement où l’activité prédatrice est impossible.

Pour le pousser à exprimer ses comportements naturels, fournissez lui des jouets dès son arrivée chez vous : balles en caoutchouc, souris ou anneaux en mousse, tunnel d’activités (…), tout est bon pour solliciter le chat et éviter qu’il ne s’ennuie. Pour évitez la lassitude, variez les supports et proposez lui parfois des jouets plus élaborés.

N’oubliez jamais qu’un chat vit en trois dimensions : pour qu’il soit heureux, il faut qu’il puisse grimper. Si votre habitation ne s’y prête pas, proposez lui un arbre à chat. Certains sont même équipés de jouets élastiques portant des grelots, des plumes ou des rubans !

Faites « travailler » votre chat pour obtenir à manger

Un chat préfèrera faire rouler une boule remplie de croquettes (afin que celles-ci soient libérées au fur et à mesure) plutôt que de manger dans un bol. C’est beaucoup plus excitant, cela limite sa consommation et le pousse à faire de l’exercice. De nombreux autres dispositifs existent, qui associent le jeu et la distribution de nourriture.

Soyez vigilant

Veillez à mettre hors de portée de votre chat les objets dangereux avec lesquels il serait tenté de jouer : pelote de laine, bobine de fil, morceau de ficelle, fils électriques… Pour la même raison, il est recommandé de remplacer tout jouet abimé.