chat > Comportement

Le flehmen du chat

Le mot « flehmen » vient de l’allemand : il décrit un comportement observable dans plusieurs espèces animales, dont le cheval et le chat, qui retroussent la lèvre supérieure pour mieux humer l’air qu’ils inspirent.

Le flehmen est un comportement normal pour le chat, inutile de s’inquiéter…

En flehmen, le chat inspire par la bouche

Il est difficile de ne pas remarquer ce comportement très particulier quand un chat l’exprime : il relève (voire retourne complètement) la lèvre supérieure, ouvre partiellement la gueule et fait des mouvements rapides avec la langue pour aspirer l’air vers le palais. Le nez du chat est froncé et son regard est fixe.

En faisant cela, ses narines sont fermées et il inspire par la bouche. Le chat renifle simplement l’air !

Une façon de repérer les phéromones

Le chat a un odorat très performant mais il possède en plus un organe particulier qui affine ses perceptions : c’est l’organe voméro-nasal, aussi appelé aussi organe de Jacobson. Cet organe est connecté au centre des émotions, le système limbique.

L’organe voméro-nasal se situe entre le palais de la bouche et la cloison nasale, derrière les incisives. Il est tapissé de récepteurs extrêmement sensibles aux molécules chimiques odorantes. Ces récepteurs détectent et décodent la nature des substances présentes dans l’air et envoient des informations au système nerveux, qui interprète ensuite les messages et influence les réactions comportementales du chat.

L’organe voméro-nasal sert surtout à repérer la présence de phéromones, ces substances naturellement sécrétées par le chat pour marquer son environnement. Il en dépose partout autour de lui pour matérialiser le fait qu’il est chez lui.

Un comportement observable dans de nombreuses situations

La perception et la signification des phéromones diffèrent selon l’état hormonal du chat qui émet ou reçoit un signal. Le flehmen s’exprime très souvent chez les chats entiers, en période de reproduction. Les phéromones sexuelles sont en effet activement recherchées par les animaux pour identifier des partenaires potentiels à proximité !

Ce comportement existe aussi chez les chats stérilisés : il apparaît quand un chat est particulièrement attentif à son environnement et qu’une odeur inhabituelle l’intrigue…

Chez le chat, les phéromones jouent un rôle bien au delà de la reproduction. Elles  lui servent à communiquer avec ses congénères : on sait par exemple qu’il existe des phéromones d’alarme produites en cas de danger, des phéromones qui préviennent les congénères que le chat émetteur préfère les garder à distance, des phéromones sécrétées par les mères qui stimulent la tétée par les chatons, etc.

Les phéromones sont des messages chargés d’un contenu émotionnel : elles marquent le territoire et, selon les situations, elles apaisent ou elles alarment le chat quant à la présence d’un danger éventuel. Le flehmen permet au chat de mieux les repérer.