chat > Comportement

Marquage facial et marquage urinaire

Vous avez forcément vu votre chat se frotter les joues ou la tête contre les objets à sa hauteur : le bas des murs, les pieds de table, les angles des meubles… Ce comportement est particulièrement net quand un chat prend possession d’un nouveau lieu.

Le chat est un animal territorial : il organise son espace en différents champs, délimités par des marques olfactives et/ou visuelles (jets d’urine, griffades…).

Le marquage facial

Le chat vit dans un monde d’odeurs. Pour marquer son territoire, il dépose un peu partout des substances (appelées phéromones) produites par des petites glandes réparties à différents endroits du corps : autour de la bouche, sur les joues, sous les coussinets plantaires, entre les mamelles, autour de l’anus, etc.

Le dépôt de phéromones d’apaisement dans son environnement rassure le chat et lui permet d’identifier un endroit comme familier. Le marquage facial agit donc comme un remède contre l’anxiété.

Les phéromones faciales sont reproduites et commercialisées sous forme de spray ou de diffuseur. Le chat est très attaché à son territoire et est très perturbé par le changement de lieu qu’implique l’adoption, un déménagement ou un voyage. La diffusion de phéromones autour de lui a pour but de sécuriser le chat dans un nouvel environnement et de prévenir les manifestations liées au stress : griffades et marquage urinaire par exemple.

Le marquage urinaire

Le marquage urinaire est normalement observé chez un chat entier : il choisit une surface verticale, se retourne, lève la queue et émet une faible quantité d’urine sous forme de jet. La stérilisation règle en général le problème mais environ 10 % des mâles castrés et 5 % des femelles stérilisés continuent à faire du marquage urinaire.

Ce comportement peut apparaître quand le chat est anxieux, parce que son environnement ne lui convient pas ou à cause d’un problème de cohabitation (suite à l’introduction d’un nouvel individu dans la maison). La compétition pour l’espace et les conflits entre chats favorisent le marquage.

Rien ne sert de « punir » un chat qui fait du marquage urinaire. En revanche, les « messages » transmis par l’urine de chat sont faits pour durer, d’où la difficulté d’éliminer l’odeur une fois déposée ! Il est donc important de faire disparaître les marques d’urine avant qu’elles aient séché.

Une thérapie comportementale permet souvent d’améliorer la situation. Une approche possible repose sur l’utilisation de phéromones de synthèse, identiques à celles déposées par le chat lorsqu’il fait du marquage facial contre les meubles. Vaporisées dans la maison aux endroits de passage du chat, les phéromones ont pour objectif d’apaiser le chat et de lui permettre de se sentir en sécurité. Elles peuvent faciliter l’extinction du marquage urinaire quand il est lié à des troubles comportementaux. Ce type de traitement est très intéressant lorsqu’il existe plusieurs chats à la maison et que le chat « marqueur » est difficile à identifier !

Lorsque la thérapie comportementale ne suffit pas à empêcher le marquage urinaire, différents médicaments sont utilisables pour lutter contre l’anxiété du chat. Parlez-en à votre vétérinaire…