chien > Comportement

Mon chien est hyper-sensible, hyperactif

chien hyperactif

Le chien hypersensible / hyperactif 
(HS/HA) est un cyclone dont l’activité est excessive. Il réagit au moindre stimulus sonore, visuel ou tactile.
Il épuise ses maîtres. 
 

Comment le reconnaître ?  

Le chien HS/HA est remarqué avant qu’il ait dix mois. Il ne s’arrête pas. Il réagit immédiatement à tout et avec beaucoup d’excitation. Il explore activement son environnement, saute partout, passe et repasse, mordille tout objet y compris les mains et les mollets de ses maîtres, escalade les meubles, n’a peur de rien. Il aboie beaucoup pour rien. Il abîme tout, meubles, murs, mobilier. Il mange à toute vitesse en salissant beaucoup autour de son plat. Il serait capable d’engloutir aussi vite une deuxième ration, voire une troisième quitte à tout rejeter après. Il boit goulûment en faisant du bruit et en projetant de l’eau autour de lui. Il ne semble pas pouvoir être rassasié.

Alors qu’un chien de 8 mois dort une douzaine d’heures, il dort beaucoup moins, jamais plus de 8 heures.
A 2 heures du matin, il réveille ses maîtres car il veut jouer.
A 5 heures, il veut manger. Il n’est pas capable de fixer son attention pour pouvoir apprendre les rudiments de l’éducation canine. Il n’est pas propre.

Dehors, il est tellement réactionnel à tout ce qui l’entoure qu’il en oublie de faire ses besoins et les fait à la maison en entrant. Il n’a pas de morsure inhibée. Autrement dit, il mord avec énergie et sans auto-contrôle de sa morsure. Il fait très mal. Pour rien, il devient agressif. En prenant de l’âge, il devient de plus en plus imprévisible et peut être dangereux pour ses maîtres. 
 

Causes de l'état hypersensible / hyperactif (HS/HA) :

Certaines races à la mode ont quelques sujets atteints : les Labradors, Bergers allemands, Briards, Boxers, Rottweilers, Labrits, Jack-Russels.
Les petites races ont proportionnellement moins de sujets atteints.

Une chienne qui a mis bas pour la première fois, une autre qui a plus de 6 chiots risque d’avoir des chiens HS/HA dans sa portée. Mêmes risques si la chienne est immature, trop jeune. Le chiot séparé de sa mère avant l’âge légal de huit semaines, le chiot élevé sans voir quelqu’un, vendu dans certaines animaleries dont les fournisseurs sont répréhensibles, dans le noir d’une cave, sans bruit d’ambiance, sans stimulation est un candidat à ce trouble du comportement. 

La rééducation est très difficile. Elle a une petite chance d’être efficace si le chiot est pris en mains avant sa puberté c’est-à-dire avant l’âge de six mois. Sans traitement, le pronostic risque de se traduire par un abandon ou une euthanasie.
 

Que faire ?

Pendant un minimum de 3 mois et parfois plusieurs années, les maîtres font une thérapie comportementale qui peut améliorer la socialisation. Ils doivent interdire le mordillement, ne pas faire de jeu de tiraillement. 

Le jeu de balle est initié par le maître qui l’arrête immédiatement si le chien s’excite trop, mordille, aboie sans arrêt, saute, grogne, court sans fin. Le maître se détache brutalement du chien et joue l’indifférence totale. 

Dans un deuxième temps, bien conseillé, le maître met en œuvre la Régression Sociale Dirigée afin que l’animal perçoive mieux son statut dans la famille humaine où il ne saurait être le chef. L’aliment est donné après le repas des maîtres. Ceux-ci seuls ont l’initiative des contacts et en décident la fin.

L’espace de vie du chien est contrôlé : interdiction de la chambre à coucher, des canapés et fauteuils.
Il est intéressant de noter qu’ici, contrairement à ce qui se passe dans l’anxiété de séparation, un état d’hyper-attachement se mettant en place peut améliorer d’une certaine façon l’état du sujet.

Devant un trouble aussi grave du comportement, l’examen par un vétérinaire est indispensable. Celui-ci jugera de l’utilisation d’un ou de plusieurs médicaments à faire prendre parfois pendant des mois, voire des années pour que le chien et ses maîtres puissent vivre à peu près normalement. 

Et pour toute autre question concernant l’éducation de votre chien, n'hésitez pas à contacter votre vétérinaire.