chat > Croissance

L’arrivée d’un chaton

chaton arrivée

Le chat est normalement une espèce solitaire. Le fait qu’il vive aujourd’hui dans la proximité de l’homme l’oblige à modifier ses habitudes. Pour que votre cohabitation soit harmonieuse, apprenez-lui très tôt à bien réagir face à des individus et à des situations très différentes. Ce qui est mémorisé dans le jeune âge laisse une empreinte plus profonde.
 

Sachez attendre…

Le bon comportement ultérieur d’un chat dépend de plusieurs facteurs : le déterminisme génétique, le caractère de sa mère, la durée de sa vie avec sa mère et sa fratrie, la richesse des contacts et de l’environnement offerts au chaton pendant la période de socialisation. II faut qu’un chaton reste avec sa mère et sa fratrie au moins 8 semaines.

Ce qu’il ne faut pas faire : séparer un chaton trop tôt de sa mère et du reste de la portée, sinon le chaton n’aura pas intégré les bases de la socialisation avant d’arriver chez vous.
 

Encouragez la socialisation

Il faut profiter de la période où le chaton est naturellement curieux de son environnement pour multiplier les contacts avec des personnes et voire des animaux différents. S’il grandit dans un milieu isolé, il restera craintif et fuira tout ce qui est nouveau. Plus il y a de gens à s’occuper du chaton, meilleure est la socialisation. Ces manipulations quotidiennes doivent intervenir dans un contexte positif et agréable : nourrir le chaton ne suffit pas ; il faut aussi le prendre sur les genoux, le caresser, jouer avec lui…

Ce qu’il ne faut pas faire : réveiller le chaton pour jouer avec lui ou l’empêcher de manger tranquillement ! Le respect de son temps de repos et d’alimentation est primordial pour que sa croissance se déroule bien. Le message doit passer chez les enfants !
 

Habituez le chaton à des expériences différentes

Pour favoriser le développement de l’adaptabilité d’un chaton, il est recommandé de l’exposer à divers bruits, le mettre dans un panier ou une cage de transport, le transporter dans différents milieux, lui présenter des objets hétéroclites, des jouets, etc. Tous ces apprentissages doivent se faire progressivement, en douceur, sans insister quand le chaton paraît effrayé de quelque chose.

Ce qu’il ne faut pas faire : laisser le chaton dans un environnement pauvre en stimulations (vie solitaire dans un appartement). Il risque de développer des signes d’anxiété, se traduisant parfois par des comportements de prédation, d’agression, d’agitation excessive…
 

Faites-vous respecter

Un chaton sevré tard a normalement appris avec sa mère à contrôler ses impulsions d’attaque, à rétracter ses griffes en jouant et à inhiber la morsure. Normalement, vers l’âge de 8 semaines, un chaton ne doit pas laisser de traces sur vos mains au cours du jeu ! Si tel n’est pas le cas, il faut très vite lui montrer les limites à ne pas dépasser. Mieux vaut abandonner le jeu dès que son comportement n’est plus tolérable.

Votre chaton doit aussi accepter d’être pris par la peau du cou sans manifester un comportement agressif.

Ce qu’il ne faut pas faire : exciter le chaton au cours du jeu puis le punir durement lorsqu’il dépasse les bornes ! Cela risque d’encourager les réactions indésirables chez ce chaton.

 

> Découvrez la gamme Croissance

alimentation chat croissance

Alimentation pour chatons et jeunes chats. Après le sevrage, le chaton a besoin d'une alimentation énergétique.

En savoir plus sur la gamme Croissance