chat > Education

Encourager le chat à être actif : les précautions à prendre

Encourager le chat à être actif : les précautions à prendre

La mise au régime de votre chat doit s’accompagner d’une modification de ses habitudes de vie. Prenez du temps pour enrichir son environnement et jouer avec lui, c’est aussi important que de bien le rationner.
 

Bouger est essentiel pour qu’il retrouve une silhouette idéale !

 

L’exercice physique ne fait pas nécessairement beaucoup maigrir un chat mais il permet d’entretenir, voire de développer les muscles. Et comme les muscles consomment plus d’énergie que la masse grasse, un chat brûle plus facilement les calories qu’il ingère s’il est actif. S’il est trop sédentaire, il a au contraire tendance à faire des réserves.
 

Un bilan de santé s’impose avant la reprise de l’activité physique

 

Dans un premier temps, faites le point avec votre vétérinaire sur les possibilités physiques de votre chat : l’excès de poids, surtout s’il est installé depuis longtemps, s’accompagne souvent de problèmes ostéo-articulaires et d’une intolérance à l’effort, à cause de difficultés respiratoires. Il faut être sûr de ne pas aggraver un problème existant avant de faire jouer ou grimper votre chat.

 

Si votre chat présente des difficultés locomotrices liées à l’arthrose, votre vétérinaire peut vous aider à le soulager et à faciliter ses déplacements par un traitement adapté.
 

L’augmentation de l’activité doit se faire de façon graduelle

 

Pour les chats qui n’ont plus l’habitude de faire de l’exercice, il faut commencer doucement. Deux séances d’exercice de 10 à 15 minutes chaque jour suffiront au début. Au fur et à mesure que votre chat va perdre du poids et que vous le solliciterez régulièrement, son endurance va s’améliorer. Vous le verrez rapidement prendre plus de plaisir à jouer et intensifier le rythme de lui-même ! L’observer redevenir plus vivant contribuera à vous récompenser des efforts entrepris.
 

Aidez votre chat à entretenir son pelage

 

Les chats trop gros ont souvent du mal à se toiletter normalement, notamment en région postérieure.

 

  • Inspectez l’état du pelage de votre chat tous les jours pour vérifier qu’il ne présente pas d’escarres liés au fait qu’il reste couché trop longtemps dans la même position.

 

  • N’hésitez pas à brosser doucement votre chat, pour le nettoyer et stimuler sa circulation cutanée. Insistez particulièrement sur la partie arrière, là où il a le plus de mal à se lécher.

 

  •  Inspectez soigneusement la zone du périnée : les chats trop gros présentent fréquemment des troubles digestifs et des matières fécales peuvent souiller les poils.

 

Normalement, au fur et à mesure que le chat perd du poids, il récupère sa capacité de se toiletter lui-même et l’état de son pelage s’améliore. En attendant, occupez-vous de lui !