chien > Education

Avoir un chien voleur: comment l'arrêter?

Le chien voleur prend la nourriture qu’il peut atteindre sur une table, dans une poubelle ou ailleurs.
 

Causes : 

Certains chiens naissent avec des prédispositions à voler, d’autres non. Il est agréable de s’approprier une nourriture, quelle qu’elle soit, pour un chien !

Le chien ne peut pas avoir conscience d’une toxicité ou d’un risque infectieux. L’odeur putride et le goût infect de charognes en décomposition qui écœurent les humains ne le rebutent pas.
D’ailleurs, il en ingère souvent sans dommages. Pour un chien, son environnement est une inépuisable source d’aliments qu’il ne faut surtout pas laisser perdre ou abandonner aux autres. 
Le vol peut être dû à une maladie : un chien victime de diabète a anormalement faim et soif. 
 

Que dois-je faire ? 

-  En présence d’un chien au comportement calme :
Ne rien laisser à la portée du chien sans surveillance. Fermer les poubelles soigneusement. Ne pas accepter le chien voleur dans une salle à manger dont on pourrait s’absenter un court instant. 
Ne rien donner à la main et en particulier pas de petits morceaux de fromage, de gras ou de viande à partir de l’assiette du maître. Eloigner le chien quand les jeunes enfants sont en train de manger à cause des « chutes éventuelles d’objets »… alimentaires cette fois.

Dire « NON » quand le chien s’approche d’une nourriture accessible et qui ne lui est pas destinée. A répéter des centaines de fois, voire d’avantage.

Bien savoir qu’un aliment qui a un goût déplaisant pour un humain n’a pas forcément de propriétés répulsives pour un chien.  Le pistolet à eau ou le collier à base de citronnelle utilisé au bon moment et de très nombreuses fois, si c’est avec succès, peut diminuer faiblement les risques.
En désespoir de cause, la muselière est à mettre mais pas plus de deux heures, comme il est toujours recommandé
 

-  Si le chien devient agressif avec une nourriture volée dans la gueule :
Ne pas essayer de lui retirer cette nourriture de la gueule, surtout s’il s’est réfugié sous un meuble ou dans un endroit difficile d’accès, sa niche par exemple ou sa cage d’appartement. Il y a trop de risques de morsures. 

Ne pas se mettre à genoux devant lui. Ne pas crier. Essayer de lui reprendre calmement un os dangereux avec un spray d’eau ou en lui offrant une friandise. Ici, il vaut mieux une fois exceptionnellement faire une entorse à la bonne conduite de l’éducation plutôt que de risquer une occlusion par corps étranger. Si la tentative est un échec, simuler l’indifférence et espérer que le chien croque tranquillement son os de côtelette ou de gigot sans laisser d’esquille pointue et perforante. Ne pas laisser le chien dans la cuisine ou la salle à manger. 

N'hésitez pas à demander conseil à votre vétérinaire pour toute question concernant l’éducation de votre chien.