chien > Les races de chiens

Le Carlin, un grand charmeur...

carlin

Origine : 

Chine
 

Aspect général

Ce petit molosse en réduction est très reconnaissable, avec sa tête de forme ronde et sa face aplatie, son front ridé, son museau court et ses yeux sont assez proéminents. Son corps compact et trapu s’inscrit dans un carré. La queue s’enroule en boucle sur la hanche. Quelle que soit la couleur de sa robe, le Carlin présente un masque noir. Le poil est court, épais et luisant.

Lorsqu’il se déplace, le Carlin s’engage beaucoup les antérieurs ; un léger mouvement de roulis est visible au niveau du train arrière.

Poids : 

8 kg en moyenne.
 

Historique

Connu en Chine depuis l’antiquité, le Carlin était élevé à la cour impériale. Il fut offert à divers émissaires de pays européens au XVIème et XVIIème siècles. Il fit d’abord son apparition en Hollande puis en Grande Bretagne où il fut baptisé « Pug ». Lors de l’avènement de Guillaume III au trône d’Angleterre (1668), il devint un chien très à la mode dans les salons aristocratiques. En France, il fut aussi très en vogue à partir du règne de Louis XV.
 

Caractère

Le Carlin est un grand charmeur, qui combine intelligence et dignité. Il est toujours d’humeur joyeuse et fait un très agréable chien de compagnie. Il est cependant important de lui inculquer très jeune les bases de l’éducation pour qu’il ne cherche pas à prendre le pouvoir à la maison ! C’est un chien qui peut vivre en appartement : de brèves promenades lui suffisent. 
 

Entretien

Comme tous les chiens à face aplatie, le Carlin craint la chaleur et il faut le protéger du soleil pendant la belle saison. Il est également assez sensible aux blessures oculaires, ses yeux étant très exposés aux traumatismes par des objets ou des végétaux. 
 

Conseils alimentaires pour un Carlin

- A cause de son caractère « brachycéphale » (tête courte), le Carlin a parfois du mal à attraper certaines formes de croquettes, surtout celles qui roulent. Il lui faut un aliment adapté à sa morphologie : qui facilite la préhension, l’encourage à mastiquer et participe à l’hygiène dentaire en limitant le dépôt de plaque dentaire. La dentition du Carlin doit en effet être surveillée plus que chez un autre chien.

- Le Carlin a une peau plissée, surtout au niveau de la tête. Dans les plis de peau, règne une humidité qui peut favoriser le développement de certaines infections cutanées. Une alimentation riche en acides gras insaturés (oméga 3) et en vitamines du groupe B peut l’aider à garder une peau saine et à se défendre contre les agents infectieux.

- Naturellement peu sportif, le Carlin a tendance à s’empâter, surtout s’il est stérilisé : il faut surveiller son poids et lui donner à teneur très modérée en matières grasses. La présence de L-carnitine dans l’aliment peut aider à lutter contre le stockage des graisses. 

En savoir plus sur le Carlin