chat > Maitrise du poids

L’obésité altère la qualité de vie du chat et raccourcit son espérance de vie

L’obésité altère la qualité de vie du chat et raccourcit son espérance de vie

Ne nous voilons pas la face : l’obésité altère le bien-être du chat et risque de raccourcir son espérance de vie. Il ne s’agit pas de s’attendrir sur les « rondeurs » d’un chat trop gros. L’obésité est une maladie.

 

Quels que soient nos propres problèmes de ligne (plus nous sommes en excès de poids, plus nous avons tendance à sous-estimer l’obésité de notre chat), ne faisons pas supporter à nos animaux les conséquences d’une mauvaise gestion de leur alimentation. Posséder un animal implique d’être responsable de sa santé : le contrôle de son poids fait donc partie des soins de base que nous devons lui prodiguer.
 

Intolérance à l’effort

 

Un chat n’est heureux que s’il peut bouger librement : chasser, courir, sauter (…) sont des comportements naturels pour lui. Dès qu’il grossit, sa mobilité en pâtit : il devient de plus en plus pénible pour lui de se dépenser : ses articulations lui font mal, son souffle est court, son cœur répond moins bien… Quand il fait chaud, la situation est encore plus difficile à gérer pour lui. Il diminue donc son activité, dépense encore moins de calories et son excès de poids s’aggrave : un vrai cercle vicieux.
 

Troubles articulaires

 

L’excès de poids fait souffrir les articulations et des ligaments. Les chats obèses présentent cinq fois plus souvent une boiterie que les chats à leur poids de forme. Leur mobilité peut s’améliorer après une perte de poids.
 

Difficultés de toilettage

 

Les chats trop gros ont tendance à réduire leur activité. Ils perdent leur souplesse et deviennent incapables de se toiletter, notamment en région postérieure (lombes, abdomen, périnée).

 

Il faut les aider à entretenir leur pelage pour éviter que l’état du poil et de la peau ne se dégrade. N’hésitez pas à brosser doucement votre chat, pour le nettoyer et pour stimuler sa circulation cutanée. Insistez particulièrement sur la partie arrière, là où il a le plus de mal à se lécher. Inspectez soigneusement la zone autour de l’anus : les chats trop gros présentent fréquemment des troubles digestifs et des matières fécales peuvent souiller les poils.

 

Normalement, au fur et à mesure que le chat va perdre du poids, il récupère sa capacité de se toiletter lui-même et l’état de son pelage va s’améliorer. En attendant, occupez-vous de lui !
 

Réduction de l’espérance de vie ?

 

Il a été clairement montré que les chiens trop gros avaient une longévité plus faible que les chiens de poids normal. Une telle association existe probablement chez le chat mais on manque encore de données pour le prouver.

Conclusion

Si vous trouvez votre chat a pris du poids et qu’il est moins actif, faites un bilan de sa santé avec votre vétérinaire. Il verra avec vous comment lui faire perdre du poids au bon rythme afin que votre chat retrouve sa joie de vivre.

> Découvrez la gamme Surpoids / Obésité

alimentation chat surpoids - obèse

L’obésité doit être considérée comme une maladie car elle a de graves conséquences sur la santé du chat. Elle peut notamment engendrer du diabète sucré, des maladies ostéo-articulaires ou cardio-vasculaires et ainsi réduire son espérance de vie.

En savoir plus sur la gamme Surpoids / Obésité