chat > Maitrise du poids

Suivi régulier chez le vétérinaire

Suivi régulier chez le vétérinaire

Le traitement de l’obésité est un traitement long qui nécessite de la patience et de la motivation. Pour augmenter les chances de réussite du régime, amenez votre chat à la clinique au moins une fois par mois au début.

 

A cause de l’excès de poids, la santé de votre chat est devenue plus fragile, un diabète ou une autre maladie chronique est peut-être en train d’évoluer. Il est prudent de le surveiller régulièrement, surtout s’il était vraiment obèse au départ. De plus, le fait de savoir que l’état de votre chat sera évalué à chaque mois vous encouragera à continuer vos efforts.
 

Des indicateurs seront mis en place

 

Après avoir défini le poids cible à atteindre pour votre chat, votre vétérinaire étudiera avec vous la courbe de l’évolution de son poids dans le temps. C’est la meilleure manière de visualiser le résultat du régime mis en place.

 

La courbe est rarement linéaire mais si la pente descend lentement mais sûrement, c’est un signe encourageant, il faut continuer ! L’idéal est que votre chat perde  0,5 à 1 % de son poids par semaine. C’est très peu et cela ne se verra pas sur la balance car cela représente moins de 100g/semaine. Mais faire maigrir le chat plus vite serait mauvais pour sa santé. S’il maigrit trop lentement, vous risquez de vous décourager.

 

Votre vétérinaire vous donnera également des conseils sur la façon d’estimer la condition corporelle de votre chat, en comparant sa silhouette à des dessins illustrant les différents degrés d’embonpoint des chats.
 

Le régime mis en place pour votre chat évoluera en fonction de ses résultats

 

Tous les chats ne réagissent pas de la même façon lorsqu’on les met au régime : suivant le sexe, la race, le tempérament et l’environnement, le rythme de perte de poids varie beaucoup d’un chat à l’autre. Il faudra adapter le rationnement au rythme de perte de poids de votre chat. Votre vétérinaire vous aidera à modifier le régime pour atteindre l’objectif fixé.

 

Si le poids du chat stagne (ou remonte, cela arrive parfois !), plusieurs facteurs sont à envisager ensemble : le rationnement, le choix de l’aliment, la bonne observation du régime par l’entourage du chien, la fiabilité de la pesée, etc. Si la vitesse d’amaigrissement est insuffisante, il est en général conseillé de baisser l’apport énergétique de 10 % jusqu’à obtenir la vitesse de poids adéquate, en continuant à contrôler le résultat chaque mois.

 

A chaque visite, n’hésitez pas à exprimer vos inquiétudes, vos insatisfactions et toute question qui vous préoccupe à propos de votre chat. Votre vétérinaire est là pour vous écouter et vous aider à trouver des solutions à vos problèmes pratiques.

 

Faire perdre du poids à un chat prend du temps mais quand les résultats deviennent évidents, c’est encourageant !

> Découvrez la gamme Surpoids / Obésité

alimentation chat surpoids - obèse

L’obésité doit être considérée comme une maladie car elle a de graves conséquences sur la santé du chat. Elle peut notamment engendrer du diabète sucré, des maladies ostéo-articulaires ou cardio-vasculaires et ainsi réduire son espérance de vie.

En savoir plus sur la gamme Surpoids / Obésité