chien > Maitrise du poids

L’obésité prédispose à de nombreuses maladies

L’obésité prédispose à de nombreuses maladies

L’excès de poids n’est pas qu’un problème esthétique. Les kilos en trop fatiguent en effet beaucoup l’organisme du chien. En plus des risques portant sur les articulations (ex : arthrose), la liste des affections associées à l’obésité est longue…

 

  • L’état de la peau et du pelage se dégrade. Votre chien passant plus de temps couché, des cals de frottement se développement souvent aux points de pression, sur les articulations par exemple.

 

  • Les calculs urinaires se forment plus facilement. Les chiens présentant un excès de poids seraient en particulier plus exposés au risque de développer des calculs urinaires d’oxalate de calcium1.

 

  • Les reins s’usent prématurément : une étude a montré que des chiens présentant une surcharge pondérale importante pendant au moins 6 mois (presque 60 %  de plus par rapport au poids idéal) présentent des modifications pathologiques du fonctionnement rénal, en partie liés à l’hypertension2.

 

  • Certaines tumeurs se développent plus facilement chez les chiens obèses : c’est le cas des tumeurs mammaires et du cancer de la vessie3,4.

 

  • Le chien développe une résistance à l’insuline qui le prédispose au diabète5.

 

  • En cas d’intervention chirurgicale, le risque anesthésique est plus important car il devient plus difficile pour le vétérinaire de calculer la dose optimale de produit anesthésiant. Le temps de l’opération et la durée du réveil du chien sont augmentés, même pour des opérations de convenance comme la stérilisation6.

Conclusion

Toutes ces affections nuisent à la qualité de vie des chiens et raccourcissent considérablement leur espérance de vie. Si votre chien a pris du poids, faites un bilan de sa santé avec votre vétérinaire avant de commencer le régime. Selon  les résultats, l’aliment de régime qui sera mis en place pour votre chien pourra être différent. Le rythme de perte de poids pourra également être adapté à l’état de santé de votre chien. Dans certains cas, faire maigrir un chien relève presque de l’urgence !

 



 

Sources

  1. Lekcharoensuk C, Lulich JP, Osborne CA et al. Patient and environmental factors associated with calcium oxalate urolithiasis in dogs. J Am Vet Med Assoc 2000; 217(4): 515-519.
  2. Henegar JF, Bigler SA, Henegar LK et al. - Functional and structural changes in the Sonnenschein EG, Glickman LT, Goldschmidt MH, et al. Body conformation diet and risk of breast cancer in pet dogs: a case-control study. Am J Epidemiol 1991; 133: 694-703
  3. Glickman LT, Schofer FS, McKee LJ, et al. Epidemiologic study of insectoside exposure obesity risk of bladder cancer in household dogs. J Toxicol Eviron Health 1989; 28: 407-414.
  4. Bailhache E, Ouguerram K, Gayet C et al. – An insulin-resistant hypertriglyceridaemic normotensive obese dog model: assessment of insulin résistance by the euglycaemic hyperinsulinaemic clamp in combination with the stable isotope technique. J Anim Physiol Anim Nutr 2003a; 87: 86-95.
  5. Van Goethem BE, Rosenweldt KW, Kirpensteijn J. Monopolar versus bipolar electrocoagulation in canine laparoscopic ovariectomy: a nonrandomized prospective clinical trial. Vet Surg 2003; 32: 464-470.

> Découvrez la gamme Surpoids / Obésité

alimentation chien surpoids - obésité

Le maintien du poids de forme contribue chez le chien à la prévention de nombreuses maladies, au prolongement de son espérance de vie et à l’amélioration de son bien-être. Or la limitation de l’exercice physique et le développement de la stérilisation entraînent une forte augmentation des problèmes de poids qui concernent aujourd’hui 1 chien sur 3 en Europe occidentale.

En savoir plus sur la gamme Surpoids / Obésité