chien > Maitrise du poids

Mon vétérinaire peut m’aider à évaluer le poids que doit perdre mon chien

Mon vétérinaire peut m’aider à évaluer le poids que doit perdre mon chien

L’amour rend-il vraiment aveugle ou refuse t-on de regarder la vérité en face pour son propre chien ? De fait, de très nombreux propriétaires de chiens en excès de poids voire carrément obèses ne remarquent rien d’anormal dans la silhouette de leur chien. C’est pour cela qu’il est utile de demander l’avis objectif du vétérinaire pour évaluer son état d’embonpoint.
 

Evaluation de la condition corporelle

 

En pesant régulièrement votre chien lors de ses visites à la clinique, votre vétérinaire peut vous signaler que son poids augmente régulièrement au fil du temps. Il peut aussi vous apprendre comment évaluer la condition corporelle de votre chien, en le regardant et en le palpant soigneusement (cf chapitre : « J’évalue l’état d’embonpoint de mon chien »).

 

Il dispose aussi de techniques dites « morphométriques » : à partir de certaines mesures anatomiques, il peut en déduire le pourcentage d’excès de poids du chien. Par exemple, en mesurant le tour de bassin et la distance entre le jarret et le grasset chez le chien, il peut évaluer le pourcentage de masse grasse du chien.
 

Mesure de la masse grasse

 

Chez un chien, la masse grasse représente 10 à 30 % de la composition corporelle selon la race, l’âge, le statut sexuel, le niveau d’activité… Un régime alimentaire visant la perte de poids doit faire diminuer la masse grasse mais maintenir la masse musculaire. C’est pour cela qu’il serait très utile de pouvoir suivre l’évolution de la masse grasse au cours du régime.

 

Plusieurs techniques utilisées en médecine humaine arrivent progressivement en médecine vétérinaire. C’est le cas de « l’impédance bioélectrique » qui permet de mesurer la quantité de graisse contenue dans l’organisme grâce à un faible courant électrique. Le courant traverse l’organisme avant d’être détecté par des petites électrodes posées sur le chien. « L’impédance » est un critère qui varie suivant la répartition entre masse grasse et masse maigre. (Le courant électrique circule mieux dans les muscles, riches en eau, que dans le tissu adipeux. Plus la masse grasse est importante, plus le volume de conduction est réduit.)1

 

Cette technique est aujourd’hui la seule méthode qui permette d’évaluer instantanément la composition corporelle. Elle est rapide, pratique et indolore pour le chien. D’autres techniques sont utilisées en recherche pour mesurer la masse grasse : utilisation des ultrasons, injection de marqueurs dans le sang, etc2. Ces techniques sont cependant trop coûteuses et trop compliquées à mettre en œuvre pour être utilisées en clinique au quotidien.

Conclusion

Avant de mettre votre chien au régime, discutez toujours de l’objectif à atteindre avec votre vétérinaire. Votre chien a beaucoup plus de chances de perdre effectivement du poids si vous avez d’abord défini un programme clair d’amaigrissement.





 

Sources

  1. Elliott DA. Evaluation of multifrequency bioelectrical impedance - analysis for the assessment of total body water and extracellular water in healthy cats and dogs. PhD thesis, University of California, Davis 2001.
  2. Burkholder WJ. Body composition of dogs determined by carcass composition analysis, deuterium oxide dilution, subjective and objective morphometry and bioelectrical impedance, Blacksburg, Virginia Polytechnic Institute and State University 1994.

 

> Découvrez la gamme Surpoids / Obésité

alimentation chien surpoids - obésité

Le maintien du poids de forme contribue chez le chien à la prévention de nombreuses maladies, au prolongement de son espérance de vie et à l’amélioration de son bien-être. Or la limitation de l’exercice physique et le développement de la stérilisation entraînent une forte augmentation des problèmes de poids qui concernent aujourd’hui 1 chien sur 3 en Europe occidentale.

En savoir plus sur la gamme Surpoids / Obésité