chien > Maitrise du poids

Savoir identifier l’excès de poids chez un chien

Savoir identifier l’excès de poids chez un chien

Ne nous voilons pas la face : l’obésité est une maladie qui altère la qualité de vie du chien et qui risque de raccourcir son espérance de vie. Mieux vaut ne pas s’attendrir sur les « rondeurs » ou les allures pataudes d’un chien trop gros.

Posséder un chien implique d’être responsable de sa santé : le contrôle de son poids fait donc partie des soins de base qu’il faut lui prodiguer.

Regardez votre chien

L’amour rend-il vraiment aveugle ou refuse-t-on de regarder la vérité en face pour son propre chien ? De nombreux propriétaires de chiens sont en tout cas incapables d’évaluer l’état d’embonpoint réel de leur animal !

Regardez votre chien de profil : si sa taille est devenue invisible ou si des dépôts de graisses sont visibles à la base de la queue, l’excès de poids est évident.

Caressez votre chien : si vous devez appuyer beaucoup les doigts pour sentir (à peine !) les côtes et les vertèbres, il y a fort à parier que le poids de votre compagnon dépasse d’au moins 30 % son niveau normal !

Demandez l’avis de votre vétérinaire : il vous aidera à faire une appréciation objective de la situation.

Corrigez les mauvaises habitudes alimentaires du chien

L’excès de poids s’installe à la faveur de facteurs favorisants dans l’environnement :

  • ration journalière excessive,
  • activité physique insuffisante,
  • distribution de restes de repas,
  • enfants qui partagent leur goûter avec le chien,
  • compétition avec un autre animal dans la maison (le chien finit régulièrement la gamelle du chat, par exemple),
  • etc.

Au sein d’une famille, il est très important qu’une seule personne soit responsable de nourrir le chien.

Le syndrome métabolique

Intolérance à l’effort, troubles cardio-respiratoires, maladies de peau, arthrose, diabète, risque plus élevé de cancer… la liste des affections associées à l’obésité canine est longue.

Chez l’Homme, le «  syndrome métabolique  » regroupe les diverses anomalies biologiques qui prédisposent au diabète et aux maladies cardiovasculaires chez les sujets en excès de poids. Des études récentes ont montré que de nombreux chiens obèses souffrent du même syndrome. Chez eux, l’obésité s’accompagne en particulier d’une résistance à l’insuline, de modifications des lipides sanguins et d’une tendance à l’hypertension. Lorsque l’on fait perdre du poids aux chiens, la pression artérielle, le taux de cholestérol et la teneur en insuline sanguine diminuent

> Découvrez la gamme Surpoids / Obésité

alimentation chien surpoids - obésité

Le maintien du poids de forme contribue chez le chien à la prévention de nombreuses maladies, au prolongement de son espérance de vie et à l’amélioration de son bien-être. Or la limitation de l’exercice physique et le développement de la stérilisation entraînent une forte augmentation des problèmes de poids qui concernent aujourd’hui 1 chien sur 3 en Europe occidentale.

En savoir plus sur la gamme Surpoids / Obésité