chat > Poids

L'obésité du chat

Qu’est-ce que l’obésité ?

Un chat présentant un excès de poids est généralement qualifié d’obèse lorsqu’il pèse au moins 20 % de plus que son poids normal. L’obésité est une maladie qui altère la qualité de vie du chat et qui risque de raccourcir son espérance de vie à cause des conséquences pathologiques qu’elle entraine.
 

Symptômes

Caressez votre chat : si vous devez appuyer beaucoup les doigts pour sentir les côtes et les vertèbres, son poids dépasse d’au moins 30 % son niveau normal. Chez un chat obèse, la taille devient invisible et l’abdomen est nettement distendu : son ventre est flasque.
 

Prédispositions raciales

Selon certaines études, les chats croisés présentent environ deux fois plus de risque d’être obèses que les chats de race. Chez ces derniers, l’européens et le Manx seraient les plus prédisposés à l’obésité.
 

Diagnostic

Quand on connaît le poids idéal du chat (exemple : celui atteint vers 1 an), il est facile de calculer l’excès de poids en pesant le chat. Votre vétérinaire peut vous aider à évaluer la condition corporelle de votre chat en le comparant à des silhouettes dessinées de face et de profil. Il peut aussi estimer sa masse grasse grâce une équation basée sur plusieurs mesures anatomiques. D’autres techniques plus sophistiquées existent, comme la mesure de la masse grasse par ultrasons ou par application d’un faible courant électrique. 
 

Solutions médicales

Les médicaments utilisés chez l’homme ne sont pas encore utilisés chez le chat. Le traitement médical peut simplement aider à pallier les conséquences de l’obésité : diabète, maladies de peau, arthrose, maladies de l’appareil urinaire, etc.
 

Solutions nutritionnelles

Avec votre vétérinaire, fixez l’objectif à atteindre et mettez en place un protocole de perte progressive de poids. Pour initier la perte de poids, il faut diminuer nettement les apports énergétiques quotidiens, soit 30 à 40 % de calories en moins par rapport au régime habituel.

Un aliment spécifique est indispensable pour garder un volume suffisant d’aliment à votre chat et pour ne pas induire de carence nutritionnelle. Une formulation spécifique facilite la perte de poids : peu de matières grasses, haut niveau de protéines, enrichissement en fibres, présence de L-carnitine, etc..

Une pesée hebdomadaire est indispensable pour évaluer l’amaigrissement et rectifier la ration si nécessaire au cours du régime. Le rythme d’amaigrissement ne doit pas dépasser 1 à 2 % du poids par semaine, soit 6 à 7,5 % par mois. Pour faire perdre 2 kg à un chat pesant au départ 7 kg, il faut donc lui faire observer un régime strict pendant 5,5 à 7,5 mois. Un rythme plus rapide met la santé du chat en danger : le foie risque de stocker une quantité anormalement élevée d’acides gras libérés dans la circulation. C’est la « lipidose hépatique ». Mettre son chat au régime demande de la patience et de l’observance dans la mise en place du régime. Le succès du régime de votre chat repose essentiellement sur votre motivation, d’autant que des aliments sont aujourd’hui très bien adaptés à la perte de poids. Une fois le poids perdu, votre vétérinaire saura vous conseiller et vous accompagner pour le maintien du poids de votre animal.