chien > Poids

Maintien du poids de forme

effet rebond chat

Chez l’homme, le poids perdu après un régime alimentaire est souvent repris lorsque l’on revient à l’alimentation habituelle. Cet « effet rebond » est malheureusement également observé chez le chien et le chat.

Pour faire en sorte que nos animaux gardent durablement leur silhouette idéale après avoir perdu du poids, sachons mettre en place les mesures nutritionnelles qui limitent le risque de reprise de poids.

Effet rebond : une réalité chez le chat et le chien

Un chien qui a perdu du poids est capable de tout reprendre, même en consommant moins de calories qu’avant son régime1 ! L’organisme s’adapte en effet très vite à la restriction énergétique et devient capable de fournir le même « travail » avec moins d’énergie. Si le chien ne conserve pas son poids de forme après l’avoir retrouvé, le régime suivant sera plus difficile à mettre en place car la restriction alimentaire devra être encore plus sévère. 
Un nouveau gain de poids est à craindre chez la moitié des chats obèses ayant suivi un régime amaigrissant. Le risque est particulièrement élevé si le chat est jeune, les animaux de plus de 8 ans présentent moins de risques de regrossir après leur régime2.

Continuez à contrôler l’apport énergétique

Après un régime, le chien ou le chat doit continuer à consommer un aliment à taux réduit de matières grasses. Une faible densité énergétique dispense d’avoir à trop limiter les quantités à distribuer et limite donc le risque de frustrer l’animal qui fera craquer tôt ou tard son propriétaire par ses sollicitations incessantes.

Choisissez un aliment qui favorise la satiété

L’aliment doit contenir un taux suffisant de fibres végétales : elles n’apportent pas d’énergie mais elles « remplissent » le tube digestif, ce qui calme l’appétit du chien ou du chat.

Les protéines favorisent aussi l’installation rapide de la satiété. De plus, elles demandent beaucoup d’énergie pour être assimilées : un niveau de protéines élevé est donc à privilégier.
Des chercheurs ont par exemple fait perdre du poids à des chats obèses avec deux régimes différents. Une fois le poids cible atteint, l’objectif fut de le maintenir en distribuant le même aliment. Ce résultat fut obtenu beaucoup plus facilement chez les chats consommant l’aliment le plus riche en protéines : à la fin de l’étude, ces chats consommaient environ 15 % de calories en plus par rapport à l’autre groupe, sans grossir3 ! Un taux élevé de protéines permet donc de limiter le risque d’effet rebond, en particulier chez le chat.

Ne relâchez jamais la surveillance…

Tous les animaux ne tirent pas le même profit de leur alimentation : un rationnement standard ne peut donc pas convenir à tous les individus et il doit être personnalisé.
Une réévaluation mensuelle avec le vétérinaire est conseillée, au moins dans les premiers mois après le régime.

Le rationnement n’est jamais établi une fois pour toutes : il doit être revu et corrigé en fonction de l’évolution du poids du chien ou du chat. Il est plus facile de réagir lorsqu’une tendance se dessine plutôt que lorsque l’animal a déjà repris une partie importante du poids perdu !

 

1 - Nagaoka D, Mitsuhashi Y, Angell R, et al. Re-induction of obese body weight occurs more rapidly and at lower caloric intake in beagles. J Anim Physiol Anim Nutr (Berl) 2010 ; 94: 287-292.

2 - German AJ, Holden SL, Morris PJ, et al. Long-term follow-up after weight management in obese dogs: the role of diet in preventing regain. Vet J 2012; 192: 65-70

3 - Vasconcellos RS, Borges NC, Gonçalves KNV, et al. Protein intake during weight loss influences the energy required for weight loss and maintenance in cats. J Nutr 2009; 139: 855-860.