> Quézako

Le psyllium

psyllium

Non il ne s’agit pas de puces, même si le psyllium doit son nom à l’aspect de ses graines minuscules (1000 graines pèsent moins de 2 g), qui ressemblent à des puces. Le nom psyllium vient d’ailleurs du grec psyllia, qui signifie puce.

Les plantes herbacées qui produisent les graines de psyllium sont parfois appelées « pucière » ou « herbe aux puces », pour la même raison. Plus de 200 espèces différentes sont recensées.

Où pousse le psyllium ?

Le psyllium noir (Plantago psyllium) provient du bassin méditerranéen et du Moyen-Orient. Il existe aussi un  psyllium blond (Plantago ovata), originaire de l'Inde et de l'Iran. Le psyllium est une plante annuelle qui se cultive très facilement : elle tolère aussi bien le froid que la chaleur et se contente d'un sol relativement pauvre, sans exiger beaucoup d’eau.

Quelles sont les caractéristiques du psyllium ?

L’enveloppe de ces graines contient une grande quantité de fibres dites solubles, des mucilages, qui sont capables de fixer plusieurs fois leur poids en eau. En gonflant ainsi, les graines se transforment en un gel visqueux, qui ralentit la vidange de l’estomac. Dans l’intestin, le psyllium facilite la progression du contenu intestinal et lutte contre la constipation.

A quoi sert le psyllium en médecine humaine et vétérinaire ?

Plus de 10 siècles AJC, le psyllium était déjà utilisé en Egypte comme laxatif mais son rôle dépasse la lutte contre la constipation : le psyllium joue un rôle bénéfique général sur le transit digestif. En médecine humaine comme en médecine vétérinaire, les graines de psyllium sont aussi indiquées en cas de diarrhée, d’inflammation du côlon et de troubles de la motricité digestive. Le psyllium est aussi connu pour aider à faire baisser le taux de cholestérol sanguin et à réduire la glycémie en cas de diabète.

Quels bénéfices en attendre chez un animal en bonne santé ?

Le psyllium est très intéressant pour réguler l’appétit chez les animaux qui ont tendance à trop manger : en ralentissant la vidange de l’estomac, les graines de psyllium favorisent l’installation plus rapide de la satiété. L’animal a une sensation de « ventre plein » après avoir mangé.

Les chats qui présentent un excès de poids sont plus exposés que d’autres au diabète, une maladie liée à une assimilation insuffisante du glucose dans le sang. En retardant la libération du glucose dans la circulation, le psyllium agit préventivement vis-à-vis des pics

 Le seuil maximal d’inclusion des fibres est cependant vite atteint chez le chat car les aliments trop riches en fibres ont des effets secondaires indésirables : la fréquence des défécations augmente et le volume de selles devient très important (la cellulose augmente l’humidité des selles car elle peut absorber jusqu’à 25 fois son poids en eau).

En formant un gel dans le tube digestif, le psyllium ralentit la vidange de l’estomac, permet d’étaler l’absorption du glucose et limite par conséquent l’apparition des pics de glycémie et d’insuline après les repas.du psyllium pour favoriser l’élimination fécale des chats sujets à la constipation.