chat > Reproduction et Gestation

Du début des chaleurs de la chatte à l’accouplement

Une chatte n’a pas « besoin » de porter des chatons une fois dans sa vie pour rester en bonne santé physique et psychique. L’objectif est avant tout de faire naître des chatons que vous aurez plaisir à élever au moins pendant une courte période ; peut-être déciderez-vous même d’en garder un pour vous !
 

Age idéal des reproducteurs

Une chatte peut présenter ses premières chaleurs dès 4 mois dans certaines races orientales (abyssin, somali…), soit bien avant d’avoir fini son développement. C’est trop tôt évidemment  pour la faire reproduire : attendez au moins qu’elle ait 18 mois, voire 24 mois chez les chattes persanes, qui figurent parmi les plus tardives.

Un chat mâle commence à produire des spermatozoïdes à partir de 5-6 mois mais mieux vaut attendre 10-12 mois pour le faire s’accoupler. Comme chez la femelle, le mâle persan prend son temps : le comportement sexuel ne se développe vraiment que vers l’âge de 2 ans.
 

Repérage des chaleurs de la chatte

Il est difficile de ne pas voir une chatte en chaleurs ! Vocalises, ronronnement, exacerbés, frottements contre les jambes (…), le comportement de l’animal laisse rarement de doutes. Certaines chattes ont cependant des chaleurs plus discrètes : dans ce cas, mieux vaut faire effectuer des frottis vaginaux par votre vétérinaire pour déterminer quand la chatte sera réellement réceptive. La précision du résultat n’est pas aussi bonne que chez la chienne mais cette technique est quand même très utile.

Avant de programmer l’accouplement, soyez-sûr que la chatte est en bonne santé, bien vermifugée et bien vaccinée. C’est important pour la santé des futurs chatons.
 

Observer l’accouplement

La zone d’accouplement doit être spacieuse pour permettre aux chats de s’observer en ayant la possibilité de rester loin l’un de l’autre au début.

Une fois le couple en présence, laissez-les se débrouiller. Chez les chats, l’accouplement ne dure que quelques secondes. Pendant que le mâle la chevauche, la femelle pédale avec les postérieurs et gronde. A la fin, elle pousse un cri caractéristique et se sépare brutalement du mâle. A ce stade, la chatte peut parfois se montrer agressive : il faut que le mâle puisse se mettre hors de portée. Pendant les minutes qui suivent, la femelle se roule sur le sol, s’étire et fait sa toilette.
 

Plusieurs accouplements sont souhaitables

Lorsqu’une chatte en chaleurs accepte l’accouplement, cela déclenche une sécrétion hormonale qui entraîne en principe l’ovulation dans les 24 à 30 heures qui suivent. Cependant, chez plus d’une chatte sur deux, un seul accouplement ne suffit pas pour provoquer l’ovulation. Il est donc conseillé de laisser le mâle et la femelle ensemble pendant quelques jours, pour que plusieurs saillies aient lieu.

Il arrive que certains chats s’accouplent plusieurs fois le premier jour. En moyenne, la femelle repousse deux à six tentatives supplémentaires du mâle avant d’accepter à nouveau une copulation.

Même si elle a été fécondée, la chatte est capable d’émettre de nouveaux ovules tant qu’elle reste en chaleurs. Il est donc important qu’aucun autre mâle ne l’approche jusqu’à la fin des chaleurs : sinon, les chatons d’une même portée peuvent être de pères différents !