chat > Soin et hygiène

Bilan sanguin chez un chat âgé : quand doit-on le faire ?

bilan sanguin chat

Le but des visites vétérinaires dites « sénior » est de repérer le plus tôt possible des troubles éventuellement présents chez le chat. Cette visite est particulièrement importante quand il atteint l’âge de 10-11 ans, ce qui correspond à peu près à la soixantaine chez l’homme.

Divers types d’analyses sanguines

En plus de vous interroger à propos du comportement du chat et de réaliser un examen physique général, le vétérinaire vous proposera de faire un prélèvement de sang, même si votre chat ne présente a priori pas de signe alarmant. Un bilan sanguin de routine comprend généralement au moins les analyses suivantes.

- Une « numération formule » : le comptage des globules rouges et des globules blancs permet de repérer la présence d’une anémie ou d’une infection. Certains cancers peuvent également être détectés ainsi.

- Une analyse des paramètres biochimiques sanguins (albumine, urée, créatinine…) : elle reflète l'état nutritionnel du chat et peut mettre en évidence un problème rénal ou hépatique.

- Un bilan minéral (phosphore, sodium, calcium, potassium…) : il sert à évaluer le fonctionnement du foie, des reins et de bien d’autres organes.

- Le taux de glucose dans le sang (ou glycémie) permet de dépister ou de surveiller l’évolution d’un diabète sucré, très fréquent chez les chats âgés.

En fonction des résultats de ces premières analyses (généralement associées à une analyse d’urine, qui donne aussi des informations très utiles), votre vétérinaire pourra vous suggérer d’autres examens sanguins plus spécifiques, comme des dosages d’hormones thyroïdiennes par exemple.

Un chat est toujours discret

Quand il a mal ou ne se sent pas bien, le chat se plaint rarement et cache ses symptômes. Quel que soit l’âge du chat, il faut donc toujours être attentif aux signes qui montrent que le vieillissement s’installe : un poil terne, des raideurs articulaires, une baisse de tonus, un sommeil perturbé, un appétit qui chute, etc. Une consultation vétérinaire au bon moment peut grandement améliorer l’espérance de vie et surtout la qualité de vie du chat.

Des valeurs de référence ?

Même chez un jeune adulte, il est très utile de faire pratiquer des examens sanguins de contrôle de temps en temps. C’est en effet surtout l’évolution des différents paramètres au cours du temps qui permet au vétérinaire de repérer un problème éventuel et de faire un suivi personnalisé de votre chat.

Dans une étude menée chez des chats de plus de 9 ans, considérés comme apparemment en bonne santé par leurs propriétaires, un problème nécessitant un traitement fut identifié chez plus d’un tiers des chats. L’affection la plus souvent mise en évidence était la maladie rénale chronique (19 % des chats).

*Geddes R. The prevalence of conditions requiring veterinary intervention in an apparently healthy older UK cat population. BSAVA 2014; Congress Proceedings: 511.