chat > Soin et hygiène

Faire boire son chat en été

Boire chat

 

En moyenne, un chat a besoin de 60 ml d’eau par kg et par jour, soit environ un quart de litre pour un chat de 4 kg, un peu plus quand il fait chaud. Si le chat reçoit un aliment humide, 90 % de ses besoins en eau sont couverts par l’alimentation et il est normal que le chat boive peu.

Chez le chat, une déshydratation de 4 % ne déclenche pas forcément la sensation de soif ! Ce comportement de « chameau » peut présenter des dangers pour sa santé. Il faut donc encourager un chat à boire, surtout l’été.

Qualité et température de l’eau

Pour qu’un chat boive, il faut que l’eau soit propre : cela implique de la renouveler au moins une fois par jour. Quand l’eau est très calcaire, faites la reposer dans une bouteille de verre au réfrigérateur. Prenez soin de la sortir un moment avant de la distribuer car le chat est un animal délicat qui délaisse souvent l’eau tiède mais qui craint également l’eau très froide ! Pour éviter de polluer l’eau, espacez le bol d’eau et la gamelle et ne placez jamais le bac à litière à côté du bol d’eau.

Nature du récipient d’eau

Un bol en verre ou en porcelaine est préférable à une écuelle en plastique, plus difficile à nettoyer. Pour les chats qui aiment boire l’eau courante, les fontaines à eau commercialisées dans votre clinique vétérinaire sont une bonne solution.

Influence de l’alimentation sur la consommation d’eau

Un aliment en boite ou sachet fraîcheur contient en moyenne 80 % d’eau. Un chat qui se nourrit uniquement d'aliments humides boit donc très peu puisqu'il consomme l'intégralité de son besoin en eau via son alimentation. En revanche, lorsqu’il consomme un aliment sec, la quasi-totalité de son besoin en eau doit être couverte par l’abreuvement. En moyenne, le chat doit boire au moins deux fois le poids des croquettes qu’il mange pour équilibrer son bilan hydrique.

Il existe plusieurs astuces pour encourager les chats à boire…

- Aromatiser l’eau de boisson avec quelque chose qu’il apprécie : un peu de lait, quelques gouttes d’un bouillon à base de viande, un fumet de poisson, etc.

- Faire des cubes de glace parfumée en versant par exemple le jus dilué de boîtes de thon au naturel dans le bac à glaçons. Laisser fondre les glaçons dans l’eau du chat avant de lui proposer à boire.

- Utiliser des sachets de poudre destinés à la réhydratation des animaux convalescents : une fois réhydratés, ces sachets sont généralement bien consommés. Demandez conseil à votre vétérinaire.

L’abreuvement du chat est une question au moins aussi importante que l’alimentation pour sa santé. Le chat n’est pas toujours capable de réguler sa consommation en fonction de la teneur en matière sèche des aliments consommés. Il faut donc prêter attention à tous les facteurs susceptibles de diminuer sa consommation d’eau : qualité de l’eau insuffisante, accès à l’eau rendu difficile par la présence de conflits avec d’autres chats ou mauvaises conditions d’abreuvement (stress, odeurs désagréables autour du bol…). Pour les chats à risque vis-à-vis des calculs urinaires, il existe des aliments formulés pour encourager l’abreuvement spontané. On peut également leur proposer de passer à un régime alimentaire associant aliments humides et croquettes spécifiques. Demandez conseil à votre vétérinaire.