chat > Soin et hygiène

Pourquoi traiter mon animal contre les puces ?

puces chat

Risque de lésions cutanées

Les démangeaisons gênent l’animal quand il se repose, ses poils tombent en grand nombre et chez le chat, le toilettage intensif finit par abîmer la peau. Certains animaux développent même des réactions allergiques intenses à la salive de puce. Ils sont alors capables de s’automutiler à force de se gratter et/ou de se mordre.
 

Risque d’anémie

Une infestation importante entraine une perte de sang chronique qui affaiblit le chat, surtout s’il est jeune. Les chatons peuvent devenir anémiés à cause des puces.
 

Risque de parasitisme

Les puces transmettent très souvent un ténia (dipylidium caninum) : les segments de ce parasite, semblables à des grains de riz, sont parfois visibles dans les selles.

Attention à vous !

Les puces ne se contentent pas toujours de rester sur l’animal ; elles ne dédaignent pas de piquer l’homme si l’occasion se présente !

Seulement un tiers des propriétaires traitent leurs animaux contre les puces à une fréquence suffisante pour prévenir réellement l’infestation. Quel que soit le produit utilisé, l’action ne dure jamais au-delà de quelques mois. Dans une maison où vivent des animaux, les puces sont actives toute l’année et il faut répéter les traitements régulièrement pour en venir à bout. Demandez conseil à votre vétérinaire.

 

Idée reçue : 
« Ma maison est très propre : il ne peut pas y avoir de puces ».

Faux : les œufs et larves de puces sont impossibles à remarquer à l’œil nu. Même si vous faites le ménage très régulièrement, cela n’exclut pas la présence de puces, surtout si votre chien ou votre chat a pu être en contact avec un animal infesté.