chat > Soin et hygiène

Une dentition de carnivore à entretenir

Dents du chat

Si la plaque dentaire n’est pas régulièrement éliminée, les gencives finissent par être irritées et une inflammation (gingivite) se développe, en même temps que le tartre dentaire s’accumule sur les dents. Petit à petit, des poches se creusent sous les gencives, permettant aux bactéries de s’infiltrer profondément dans les tissus de soutien des dents. L’os et les ligaments qui maintiennent les dents en place sont progressivement attaqués et les dents commencent à bouger. A terme, elles finissent par tomber.

Votre animal a moins d’appétit ? Examinez attentivement ses dents et ses gencives et renouvelez cet examen régulièrement. Il n’est pas toujours aisé de repérer une gingivite chez un chat car les lésions se développent plus volontiers au fond des mâchoires, au niveau des prémolaires et des molaires. De plus, s’il a mal, il est peu probable qu’il vous laissera facilement inspecter l’intérieur de sa bouche. Mieux vaut le faire examiner par un vétérinaire qui le tranquillisera au préalable si nécessaire.

Les aliments secs participent à l’élimination de la plaque dentaire si leur taille, leur forme et surtout leur texture permettent au chat d’enfoncer ses dents à l’intérieur sans que les croquettes cassent trop vite. Le frottement des dents sur les fibres de la croquette réalise alors une sorte de friction. Plus longtemps le chat utilise ses dents pour broyer les croquettes, plus l’efficacité du broyage est améliorée.

Les signes qui doivent vous alerter :

  • Mauvaise haleine
  • Salivation importante
  • Gencives rouges
  • Difficultés à se nourrir.

Dans tous les cas, consultez rapidement votre vétérinaire, car les conséquences d’une mauvaise hygiène bucco-dentaire peuvent être graves : le manque de soins peut provoquer des abcès dentaires pouvant aller jusqu’à faciliter la dissémination des infections dans des organes éloignés (cœur, poumons, reins).