chien > Soin et hygiène

Entretien et hygiène : les bons gestes au quotidien

Entretien et hygiene du chien

Pattes et griffes

Les coussinets sont sensibles. Vérifiez qu’ils n’ont pas de lésions, d’épines ou de craquelures. Quant aux griffes, elles sont normalement érodées par l’activité physique du chien. Si celui-ci fait du bruit en marchant, vous devez les couper avec un coupe-griffes mais attention, elles contiennent des vaisseaux sanguins ! Coupez la partie morte, sans mordre dans le triangle rose visible à la base de la griffe.  Si jamais vous avez coupé trop haut et que votre chien saigne, l’application d’eau oxygénée et un petit pansement suffiront à arrêter le saignement.

La truffe

C’est un bon indicateur de la santé de votre chien ! Elle doit être fraîche et humide, car les larmes du chien coulent naturellement de l’œil vers la truffe. Au moindre signe inquiétant : truffe sèche, infectée ou croûtée, consultez votre vétérinaire. Les chiens dont la truffe est totalement ou partiellement dépigmentée (avec des taches blanches) craignent le soleil : une application d’écran total pendant la belle saison avant de sortir est conseillée pour éviter les brûlures !

Le brossage des dents

Si ce geste parait naturel chez l’homme, il fait parfois sourire lorsqu’on l’évoque concernant les chiens. Pourtant c’est un geste de première hygiène qui évitera à votre compagnon la formation de la plaque dentaire. Celle-ci est due à l’accumulation de bactéries et de débris alimentaires sur les dents. Si on ne l’enlève pas régulièrement, la plaque progresse sous la gencive et provoque des lésions parodontales. Le tartre dentaire s’épaissit et donne une coloration jaunâtre aux dents. Le chien peut alors souffrir d’une inflammation de la gencive (gingivite), avant que les tissus de soutien de la dent ne soient eux-mêmes attaqués (parodontite).

  • Sur une bouche encore saine, un brossage des dents pratiqué dès le plus jeune âge permet d'éviter l'accumulation de la plaque dentaire et retarde l'apparition de la gingivite.
  • Au stade initial de la gingivite, l'élimination de la plaque dentaire se fait grâce au détartrage (intervention pratiquée par le vétérinaire) qui, suivi d'un brossage quotidien des dents, permet de retrouver des gencives et des dents saines.
  • Au stade avancé de la parodontite, les soins dentaires après le détartrage sont indispensables pour empêcher l'aggravation des lésions. Même si certaines dents doivent être enlevées, il faut continuer à protéger celles qui restent.

Certaines croquettes présentent une structure, une taille et une forme particulières qui obligent le chien à enfoncer ses dents dans les croquettes avant qu’elles ne cassent. Les dents subissent alors un léger « brossage mécanique » qui contribue à ralentir la formation de la plaque dentaire. Ces croquettes peuvent aussi contenir des substances qui empêchent le calcium de se déposer sur la plaque dentaire pour former le tartre. Elles sont destinées aux adultes : leur composition ne convient pas aux chiots.

Les oreilles

Les otites sont très fréquentes chez les chiens, surtout ceux à oreilles tombantes, car le conduit auditif est mal aéré. C’est encore plus vrai si le poil est long car le cérumen s’élimine mal, entretenant ainsi un milieu favorable à la macération. Pensez donc à épiler régulièrement l’entrée des conduits auditifs, à la main ou à la pince : ce n’est pas douloureux pour le chien et très efficace pour diminuer le risque d’otite. Laissez cependant un peu de poil, pour empêcher la pénétration des épillets dans l’oreille.

Le nettoyage du conduit lui-même doit être effectué au moins une fois par semaine pour les oreilles tombantes. Utilisez une solution auriculaire pour chien : introduisez l’embout dans le conduit, instillez la dose prescrite, massez la base de l’oreille pendant 30 secondes puis essuyez l’entrée avec un coton.

Le pelage

La beauté d’un chien dépend souvent en grande partie de la qualité de son pelage. Plus le poil est long et fourni, plus il exige de soins mais le résultat sera à la mesure de votre constance !

Le brossage et des bains réguliers éliminent les poils morts et donnent une belle brillance au pelage. Il faut toujours brosser dans le sens du poil, en utilisant une brosse spécifique à la race et à la longueur des poils. La quantité de poils morts  peut être très importante au moment de la mue du printemps et de l’automne. Il faut les éliminer pour aérer la peau et le pelage : si l’air circule bien, la peau « respire » et le chien est mieux protégé de la chaleur et du froid, surtout s’il a un poil laineux ou frisé (ex : Caniche, Bichon). Brosser et peigner régulièrement empêche aussi le poil lisse de feutrer.

Quant aux bains, leur fréquence varie : pour un chien à poil ras, seulement s’il est sale ; deux fois par an en moyenne pour un chien à poil court ; tous les deux à trois mois pour un chien à poil long. Dans tous les cas, utilisez un shampooing canin (les produits humains sont irritants pour les chiens) et rincez soigneusement votre animal.