chien > Soin et hygiène

Il a le poil terne, dois-je m’inquiéter ?

Poil terne Berger Australien

Les troubles cutanés mineurs les plus rencontrés (poil sec et terne, perte de poils et absence de repousse, pellicules, signes de séborrhées…) ont souvent pour origines des changements de la vie quotidienne (climat très chaud et sec, un toilettage plus abrasif, un surcroît de pollution ou encore une déficience alimentaire) se traduisant par un aliment non équilibrée pendant une certaine période.

Pour un pelage en pleine santé, son aliment doit lui fournir tous les nutriments nécessaires à commencer par des protéines, indispensables pour le renouvellement cutané car le poil et la kératinisation de la peau utilisent entre 25% et 30% des besoins journaliers en protéines. Les acides gras sont aussi essentiels à la peau pour jouer le rôle de barrière cutanée.

Une carence en acides gras essentiels (oméga 3 / oméga 6 issus d’huile de bourrache et de poisson), se caractérise par des troubles dermatologiques. Une déficience en vitamines peut être la cause de séborrhée, de perte de poils et d’anorexie. Enfin, la vitamine H ou biotine est essentielle pour l’intégrité de la peau. C’est une des vitamines les plus actives pour un pelage brillant et une peau saine.

Quand consulter son vétérinaire ?

L’intensité des troubles cutanés est très variable. Ainsi on peut avoir de véritables extrêmes du chien qui se gratte un peu à un chien présentant des rougeurs sur tout le corps avec infection cutanée. Si les symptômes sont trop intenses ou si l’animal se gratte excessivement il est recommandé de contacter un vétérinaire.